Une «amitié spéciale»

Une «amitié spéciale»

Le nouvel ambassadeur des Etats-Unis au Maroc, Samuel L. Kaplan, a souligné le caractère exceptionnel des relations maroco-américaines, estimant que les deux pays sont liés par une «amitié spéciale, sans pareil dans le monde». «Il s’agit d’une amitié qui a su se préserver face aux différents défis et n’a eu de cesse de se consolider», a affirmé M. Kaplan, dans une interview à la MAP, quelques jours après la confirmation par le Sénat de sa nomination par le président Barack Obama.
Ce juriste de formation a affirmé que sa nouvelle mission s’inscrit dans le sillage des efforts de consolidation des relations entre son pays et le Royaume, qu’il a qualifiées d’«extraordinaires», se réjouissant de pouvoir, à son tour, apporter sa contribution au raffermissement de ce partenariat, basé sur «le respect mutuel». M. Kaplan, qui a été membre de la commission nationale de financement de la campagne électorale de Barack Obama, a indiqué que l’intensification des relations économiques entre Washington et Rabat constitue «un axe majeur du partenariat américano-marocain», en droite ligne des initiatives déjà mises en œuvre à travers notamment le MCC, l’USAID et le Corps de la paix. Le diplomate américain a également mis en avant l’importance de l’Accord de libre-échange entre les deux pays, entré en vigueur en 2006, faisant observer que cet accord constitue un outil crucial pour l’accroissement des échanges commerciaux.
Il a, d’autre part, fait observer que sa nomination par le Président Obama participe du souhait du chef de l’exécutif américain d’imprimer une nouvelle dynamique aux relations des Etats-Unis avec la région, se disant ravi de pouvoir y prendre part. Evoquant les grands chantiers de réformes initiés depuis l’accession de SM le Roi Mohammed VI au Trône, le nouvel ambassadeur américain a tenu à en souligner le caractère «impressionnant», ainsi que «le long chemin parcouru et les grandes avancées réalisées par le Maroc». «Je pense que ces réformes sont réellement impressionnantes, au regard des progrès enregistrés qui sont époustouflants», a-t-il affirmé. M. Kaplan a, par ailleurs, souligné l’hospitalité et l’ouverture qui font la renommée du Royaume, ajoutant que les Américains «adorent le Maroc», un sentiment, a-t-il confié, dont lui font part ses concitoyens ayant visité ou vécu dans le Royaume. «Le fait que le président Barack Obama ait choisi un Américain de confession juive pour être le représentant des Etats-Unis dans un pays musulman reflète justement cette ouverture et cette hospitalité qui caractérisent le Maroc», a affirmé M. Kaplan, ancien président de la communauté juive de Minneapolis. Lors d’une audition devant la commission des affaires étrangères du Sénat, M. Kaplan s’était dit engagé à œuvrer pour approfondir davantage les relations de son pays avec le Maroc, un «allié stratégique, un partenaire majeur et un ami durable». Juriste de formation, M. Kaplan, âgé 72 ans, est diplômé en administration des affaires.


Fouad Arif (MAP)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *