Une «fatwa» sur «l’imamat» de la femme

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques a présenté au Conseil supérieur des ouléma une requête par laquelle il sollicite la clarification des préceptes de la Chariâ au sujet de l’habilité de la femme à «conduire la prière», au regard du rite malékite et à la pratique courante au Maroc, apprend-on de sources informées. Le Conseil supérieur des ouléma (CSO) a effectivement reçu une requête de «fatwa» en ce sens, apprend-on auprès de son secrétariat, où l’on précise que la commission des «fatwas» s’est déjà mise en devoir de préparer la réponse dont l’élaboration ne durera que quelques jours. Ces précisions de la part du Conseil intervient après les déclarations du ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, lors du journal de la première chaîne de la télévision nationale, lundi dernier, où il a insisté sur le fait que les "mourchidates" n’auront pas le droit de «conduire les prières», étant donné que cette mission est réservée aux hommes selon la Chariâ. Or, le ministre aurait dû attendre la «fatwa» du CSO avant de trancher sur cette question.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *