Une femme séquestrée à Tindouf regagne la mère-patrie

Assalma Mhihem a regagné, dimanche, la mère-patrie après 17 années de séquestration dans les camps de Tindouf, au sud-ouest algérien. Mme Assalma (26 ans) alias "Ouita" a regagné dimanche la ville de Smara où réside son père El Béchir Abouh Mhihem qui avait regagné le Royaume depuis 1990 suite à l’appel Royal "La patrie est clémente et miséricordieuse".
Dans une déclaration à la MAP, M. Mhihem a exprimé sa grande joie du retour de sa fille qui lui a manqué pendant 17 ans, ajoutant que le retour à la mère-patrie représente une rupture définitive avec les illusions fondées par l’Algérie sur sa création "le polisario".
Ce retour constitue une preuve de plus de l’échec des ennemis du Maroc dans l’encadrement des jeunes originaires des provinces du Sud, a-t-il ajouté, rappelant que le «polisario» a exploité, des années durant, sa fille dans sa campagne de propagande dans les camps de Tindouf en l’utilisant comme membre de la prétendue "cellule politique" chargée d’apprendre aux séquestrés les slogans et les chansons devant être répétés devant les délégations étrangères».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *