Une juriste marocaine élue vice-présidente du Comité de l’ONU contre la torture

La magistrate marocaine Essadia Belmir a été élue lundi vice-présidente du Comité de l’ONU contre la torture, lors d’une réunion tenue à Genève, dans le cadre de la 40ème session du Comité. L’organisme onusien a également désigné les autres membres de son bureau et adopté l’ordre du jour et le programme de travail de cette session, qui prévoient notamment l’examen des rapports de l’Australie, de la Suède, de l’Algérie, du Costa Rica, de l’Indonésie, de l’ex-République yougoslave de Macédoine, de la Zambie et de l’Islande. Ibrahim Salama, chef du Service des traités et du Conseil au Haut-Commissariat aux droits de l’Homme, a souligné, à cette occasion, que dans le cadre de la mise en œuvre de l’Examen périodique universel (EPU) que vient d’engager le Conseil des droits de l’Homme, celui-ci avait élaboré des directives générales pour la préparation des informations devant servir de base à ce processus.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *