Une ONG américaine s’inquiète des menaces du «Polisario»

Une ONG américaine, "The American Council for Moroccan POWs", a exprimé dans une lettre, adressée lundi, à la secrétaire d’Etat Condoleezza Rice sa profonde inquiétude concernant les récentes menaces de violence brandies par le "polisario" contre le Maroc et a demandé à la responsable américaine d’exhorter l’Algérie à ne plus abriter ce groupe armé. Le Conseil Américain pour les prisonniers de guerre marocains (ACMP) «regrette de voir l’Algérie continuer à utiliser les menaces de violence armée et de terrorisme du Polisario pour menacer la paix et la stabilité du Maroc et de l’ensemble de la région», souligne la lettre. Ces menaces sont d’autant plus alarmantes qu’elles interviennent à un moment où la communauté internationale est à la recherche d’une solution pacifique au conflit du Sahara, affirme le conseil qui dit craindre «sérieusement» que «le gouvernement algérien autorise le "polisario" à user de la violence contre le Maroc afin de réduire à zéro tous les acquis que la proposition d’autonomie marocaine est en train de réaliser et de dérailler les négociations qui se poursuivront le mois prochain à Manhasset sous l’égide de l’ONU». Condamnant «les crimes et les crimes de guerre qui ont été perpétrés et qui continuent d’être perpétrés dans les camps de concentration au sud-ouest de l’Algérie» et dont est responsable le gouvernement algérien, l’ACMP a «vivement condamné» la position de l’Algérie visant à entraver la résolution du conflit du Sahara dans le cadre de la proposition sérieuse et crédible que le Maroc a posée sur la table des négociations en toute bonne foi.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *