Une ONG appelle à promouvoir le dialogue politique

Le réseau international des activistes civils pour le soutien de la proposition d’autonomie au Sahara marocain (INCASA) a appelé le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, à promouvoir le dialogue politique entre les parties au conflit du Sahara. «INCASA appelle l’ONU à promouvoir le dialogue politique entre les parties au conflit du Sahara», a indiqué l’ONG dans une lettre adressée au secrétaire général de l’ONU, estimant que le dialogue politique est «le chemin le plus court pour instaurer la paix en Afrique du Nord». «Il serait sage que toutes les parties concernées, y compris l’Algérie, examinent la proposition de SM le Roi, en tant que base pour toute solution future», a indiqué le réseau, ajoutant que «le Maroc reste ouvert à cette solution qui préserve sa souveraineté, son intégrité territoriale et permet aux populations de gérer d’une manière directe et démocratique leurs affaires locales». Dans une lettre similaire aux pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU, l’ONG a appelé à des efforts diplomatiques pour libérer les populations séquestrées par le Polisario dans les camps de Tindouf en Algérie. Soulignant la nécessité de réaliser un recensement de la population dans ces camps, le réseau a déploré les conditions de vie tragiques qui y prévalent. Le Réseau international des acteurs civils pour le soutien de l’initiative d’autonomie au Sahara a été créé le 4 avril dernier à Laâyoune, à l’initiative du «Rassemblement des jeunes Libanais pour une société différente» et du «Centre irakien des études sur les droits de l’Homme et la démocratie». Le réseau, qui siège à Beyrouth, a pour objectif de faire connaître auprès des acteurs de la société civile dans les pays arabes et étrangers, la pertinence de l’initiative marocaine d’autonomie, et de la soutenir dans les forums internationaux.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *