Une ONG appelle l’Algérie à ouvrir les camps de Tindouf

L’ONG internationale «World Action for Refugees» a appelé les autorités algériennes à ouvrir les camps de Tindouf aux observateurs de l’ONU afin qu’ils puissent mener un recensement des populations qui y sont séquestrées. Dans une lettre adressée au secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, le président de «World Action for Refugees», Eric Cameroun a enjoint l’Algérie de respecter les droits inaliénables des populations parquées dans les camps conformément aux dispositions de la Charte des Nations Unies, et en particulier le droit au retour volontaire. Le président de «World Action for Refugees» a également condamné «l’acte barbare» dont Rahmouna Dahouse, une fonctionnaire du HCR, a été victime alors qu’elle effectuait une mission dans les camps de Tindouf, sud-est de l’Algérie.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *