Une ONG exhorte le CDH à oeuvrer pour mettre fin au calvaire de Mustapha Salma.

Le Réseau international de soutien à l’Autonomie du Sahara a soulevé devant la 17ème session du Conseil des droits de l’Homme (CDH) de l’ONU, qui se tient jusqu’au 17 courant à Genève, le cas de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, appelant le Conseil à œuvrer à la régularisation de la situation de ce militant sahraoui éloigné par le Polisario de sa famille pour avoir exprimé son adhésion au projet d’autonomie du Sahara.  Récemment, un ancien inspecteur en chef de la police du Polisario a exprimé librement son soutien à la proposition marocaine d’autonomie marocaine comme solution au conflit autour du Sahara, ce qui lui a valu d’être arrêté par ce mouvement avant d’être remis au HCR. Il observe maintenant un sit-in devant le bureau de l’agence onusienne à Nouakchott pour défendre son droit au retour dans les camps pour retrouver les siens, a indiqué Rowaida Mroue, déléguée du Réseau, qui s’exprimait en plénière du CDH. La représentante de cette ONG a exhorté le CDH à prendre les mesures nécessaires pour mettre fin à l’impasse dans laquelle se trouve M. Ould Sidi Mouloud, signalant que la liberté d’expression est un droit garanti par la Déclaration et le Programme d’Action de Vienne, en particulier l’article 67.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *