PROMO ALM
PROMO ALM

Une série de projets pour Oujda

Une série de projets pour Oujda

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a procédé mardi 27 juin au lancement du programme d’assainissement liquide à Oujda. Le Souverain s’est enquis également de plusieurs projets environnementaux dans cette capitale de l’Oriental. Ce programme, pour lequel a été dégagée une enveloppe budgétaire de 457 millions DH, consiste en la mise à niveau de l’infrastructure d’assainissement de la ville, par la réalisation d’une tranche prioritaire de travaux, arrêtée par l’étude d’impact sur l’environnement réalisée en février 2006. Ce programme ayant pour objectifs le renforcement du réseau d’assainissement et des branchements, la protection de la ville contre les risques d’inondations et la réalisation d’une station d’épuration (STEP) des eaux usées rejetées dans la nature, comprend une composante protection de la ville contre le risque d’inondations ainsi que la supervision des travaux.
Le projet est financé par la Banque européenne d’investissement (BEI) à concurrence de 320 millions DH (70%), l’Agence française de développement (AFD), la Régie autonome intercommunale de distribution d’eau et d’électricité d’Oujda (RADEEO) et autres partenaires à hauteur de 137 millions DH. La composante réseau concerne l’extension, le renforcement et le renouvellement du réseau sur 50 KM et l’équipement de 13 quartiers périphériques (5.000 ménages), ainsi que la construction de bassins de rétention sur 56 ha.
Concernant la composante protection de la ville contre le risque d’inondations, elle comprend la réalisation de deux délesteurs pour eaux pluviales sur une longueur de 3,5 km ayant respectivement un débit de 35 M3/S et 16,4 M3/S, ainsi que la reprise des réseaux amonts à ces délesteurs sur une longueur de 4,5 KM.
Les autres composantes de ce projet, qui bénéficiera à 475.000 personnes, consistent en la réalisation d’un intercepteur, d’une station de relevage et une autre d’épuration par lagunage aéré, ainsi que des études d’avant projet détaillé, l’élaboration des appels d’offres et la supervision des travaux en plus de l’assistance technique à la Régie.
Etalé sur 4 ans (2006-2009), ce programme a pour objectifs essentiellement l’amélioration du fonctionnement du réseau existant, la protection de la ville, l’amélioration du rejet d’eaux usées dans le milieu naturel et la protection de la santé publique, ainsi que la valorisation des eaux épurées et leur réutilisation à des fins agricoles (900 ha pour la 1ère tranche).
Le Souverain a aussi suivi des explications sur le projet de réalisation d’un nouveau centre d’enfouissement et le projet de réhabilitation de l’ancienne décharge, ainsi que sur le programme de réaménagement du parc Lalla Meryem, le projet d’aménagement du parc Lalla Aïcha et le programme d’aménagement du parc Sidi Maafa.
Concernant le projet du nouveau centre d’enfouissement réalisé avec une enveloppe budgétaire de 25 millions DH, il consiste en la construction, l’équipement et l’exploitation du centre de traitement des déchets solides. Ce projet, dont le démarrage de l’exploitation a eu lieu en octobre 2005, permet le transfert et le compactage des déchets, le drainage des lixiviats, la valorisation du bio gaz et le nettoyage du site et des alentours.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *