USA : les Arabes ont doublé en 20 ans

Les personnes d’origine arabe recensées en 2000 sont en augmentation de 41% par rapport aux années 80 et de 38% par rapport aux années 90, a précisé le bureau du recensement. Les Etats-Unis comptaient 610.000 personnes d’origine arabe en 1980 et 860.000 en 1990. En 2000, les personnes d’origine arabe représentaient 0,42% de la population totale des Etats-Unis (281 millions), contre 0,27% en 1980. A titre de comparaison, elles sont aussi nombreuses que celles d’origine grecque ou portugaise. Cette étude est la première réalisée sur ce sujet par le bureau du recensement après le changement, en 1997, de la classification des races et origines ethniques. Le questionnaire du bureau du recensement demandait de quel pays étaient originaires les ascendants des personnes résidant aux Etats-Unis en 2000. Le bureau a précisé que les personnes ayant donné le nom d’un pays d’Afrique du Nord ou du Proche-Orient ont été considérées comme arabes. Celles revendiquant une origine kurde ou berbère ont également été classées dans cette catégorie « même si ces peuples ne sont pas généralement considérés comme arabes », a indiqué le rapport. Le bureau du recensement souligne que 19% des Américains ont refusé de répondre à la partie du questionnaire concernant leurs origines. Le nom, le lieu de naissance ou la religion n’ont pas été pris en considération pour établir l’origine des personnes. Plus d’un tiers (37%) des personnes d’origine arabe vivant au Etats-Unis ont des ancêtres libanais. Celles d’origine syrienne et égyptienne représentent chacune 12% et celles ayant des racines palestiniennes 6,1%, soit 72.000. Les personnes d’origine égyptienne vivant aux Etats-Unis ont considérablement augmenté entre les années 90 et 2000 passant de 79.000 à 143.000 (+82%). Celles d’origine libanaise sont passées de 394.000 en 1990 à 440.000 en 2000. La population d’origine arabe se retrouve dans toutes les régions des Etats-Unis même si environ la moitié (48%) est concentrée dans seulement cinq Etats (Californie, Floride, Michigan, New Jersey et New York). L’Etat industriel du Michigan est celui qui en compte proportionnellement le plus grand nombre avec 1,2% de sa population. A Dearborn, dans la banlieue de Detroit, le berceau automobile des Etats-Unis, la population d’origine arabe représente 30% de la population, soit environ 100.000 personnes. Mais c’est New York qui compte le plus grand nombre de personnes d’origine arabe avec un total de 70.000 personnes (soit 0,87% de la population de cette ville). Le bureau du recensement note qu’au cours des dix dernières années, la population d’origine arabe a augmenté dans presque tous les Etats et notamment en Californie.

Alain Jean-Robert (AFP)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *