Vente à Paris de bijoux berbères marocains : Les associations berbères assignent Christie’s France en justice

Vente à Paris de bijoux berbères marocains : Les associations berbères assignent Christie’s France en justice

La coordination des associations berbères de France a annoncé samedi dans un communiqué qu’elle assignait la société Christie’s France et l’Etat français en justice afin de suspendre une vente aux enchères prévue mardi de « 1.200 bijoux berbères en provenance du Maroc ». L’audience en référé devait se tenir au tribunal de grande instance de Paris lundi 17 décembre, précisent la Coordination des Berbères de France (CBF), qui regroupe plus de 60 associations berbères, et l’Association des juristes berbères de France (AJBF). Christie’s France n’a pu être jointe. Selon le site Internet de la société, une vente d’ « Arts d’Orient incluant la collection exceptionnelle de bijoux du Maroc de Monsieur Thau» est bien prévue mardi. «Devant le risque très élevé de dispersion de ce patrimoine spécifique de la culture berbère», la CBF et l’AJBF ont décidé «d’assigner en référé la société Christie’s France, les ayants droit de Monsieur Thau et l’Etat français», expliquent les associations.
Elles veulent obtenir la suspension de la vente «afin que le ministère de la Culture puisse entamer des négociations avec les parties intéressées, de façon à assurer la préservation de ce patrimoine commun de l’humanité protégé par les conventions internationales, dans des musées nationaux», poursuivent-elles.
Selon les associations berbères, ces bijoux «se distinguent par leur ancienneté et leur rareté ». Ils font partie d’une collection privée constituée durant plusieurs décennies, de 1920 à 1960, par Monsieur Thau, dont les ayants droit ont décidé de les vendre au plus offrant en 150 lots, ajoutent-elles.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *