Vérification des conditions de vie et de travail des Marocaines embauchées pour la cueillette des fraises en Espagne.

Les 23 et 24 mars, une délégation des autorités espagnoles du ministère du Travail et de l’Immigration et de la sous-délégation du gouvernement de Huelva vont tenir plusieurs réunions et visiter quelques exploitations dans lesquelles travaillent des ouvrières marocaines qui se sont rendues en Espagne. C’est ce qu’a affirmé, mardi 22 mars, le bureau de travail et d’immigration de l’ambassade d’Espagne à Rabat. Selon la même source, la visite à laquelle ont été invités à participer les représentants du ministère marocain de l’Emploi et de l’ANAPEC a pour but de vérifier sur le terrain les conditions de vie et de travail, d’évaluer les conditions d’accueil et de logement, ainsi que les procédures et les méthodes utilisées de façon à canaliser les réclamations ou les doléances qui puissent être présentées.
L’ambassade d’Espagne à Rabat rappelle que pour la présente campagne, «il a été autorisé un total de 5335 travailleuses, avec la légalisation de 5169 contrats», ajoutant que «la plupart de ces ouvrières se sont déjà rendues en Espagne ou le feront dans les jours qui viennent et que la campagne arrivera à son terme fin juin». «Les mairies de la région ainsi que les syndicats espagnols ont été informés de la visite et des personnes qui vont participer à cette dernière», conclut le communiqué.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *