Vers une gestion déléguée du transport urbain à Meknès

Le secteur des transports en commun dans l’agglomération de Meknès sera assuré, prochainement, par un opérateur privé qui remplacera, dans le cadre du procédé de la gestion déléguée, la régie autonome des transports urbains de Meknès (RATUM) confrontée, depuis des années, à des difficultés financières et de gestion énorme. Au cours d’une réunion, tenue récemment sous la présidence de M. Boubker Rih, gouverneur de la préfecture Al-Ismailia et président du conseil d’administration de la RATUM, les membres de la commission réduite chargée de la réflexion sur l’avenir de la régie qui comprend les présidents de la communauté urbaine et des communes urbaines de Meknès, les représentants des centrales syndicales et de l’autorité locale, se sont prononcés pour la gestion déléguée de la régie des transports, qui se trouve au bord de la faillite sous le poids des dettes et des déficits cumulés. Les participants ont abordé les différentes dispositions à prendre pour garantir les droits des agents et du personnel de la régie et assurer la continuité des services des transports en commun conformément au cahier des charges qui sera établi à cet effet. La réunion de la commission, qui intervient après une séance de travail présidée par le wali de la région Meknès-Tafilalet, Moulay Mehdi Alaoui, en présence du directeur des régies autonomes au ministère de l’Intérieur, des représentants du personnel et des syndicats et des présidents des conseils élus de la cité ismaïlienne, a été également consacrée à l’examen des moyens à mettre en oeuvre pour assurer une gestion adéquate de la RATUM d’ici la fin de l’année en cours, date du lancement de l’appel d’offres pour la gestion déléguée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *