Visite en Colombie d’élus de Oued Eddahab-Lagouira

Une délégation des élus de la région de Oued Eddahab-Lagouira, conduite par l’ambassadeur, Mohamed Maa El Aïnine, vient de d’effectuer une visite en Colombie, afin de faire part aux responsables de ce pays des derniers éléments concernant l’évolution du dossier du Sahara marocain. La délégation a eu une série d’entretiens avec le président du Sénat colombien, Humberto Gomez Gallo, la présidente de la Chambre des représentants, Zulema Jattim, le coordinateur général du Parlement andin, Dr Juan Carlos Vargas, ainsi qu’avec le staff des conseillers du président de la République de Colombie. La délégation a tenu par la même occasion une réunion avec le vice-ministre des Affaires étrangères, Jaime Jiron Eduarte. Elle a présenté à ses interlocuteurs un exposé exhaustif sur la genèse du conflit artificiel du Sahara. La délégation a insisté sur la nécessité de la recherche d’une solution politique consensuelle, la responsabilité de l’Algérie, l’engagement du Maroc pour la recherche d’une solution politique au conflit, les conditions de détention des prisonniers de guerre marocains et sur les conditions des populations sahraouies séquestrées à Tindouf. A cet égard, des documents contenant des témoignages accablants sur les violations et les exactions des droits de l’Homme contre des populations marocaines séquestrées à Tindouf -en Algérie- ont été remis aux différents interlocuteurs. Outre ces documents, un mémorandum, dont le but est de dévoiler les manoeuvres de l’Algérie et sa persistance dans ses visées hégémoniques dans le Maghreb aux dépens de l’intégrité territoriale du Maroc, a fait l’objet d’une large diffusion. De leur côté, les présidents des deux Chambres du Législatif colombien se sont engagés à diffuser à grande échelle l’argumentaire développé par la délégation marocaine à propos du Sahara marocain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *