Visites familiales : Un bénéficiaire torturé par le polisario

Un citoyen marocain de la ville de Laâyoune, ayant bénéficié du programme de visites familiales piloté par le HCR, a indiqué avoir été victime de «coups et de torture» de la part des éléments du Polisario dans les camps. Dans des déclarations à la presse, à son retour mercredi de Tindouf, Sidi Mohamed Salem Ahmed (54 ans), plus connu sous le patronyme de Bouhala Sidi, a affirmé avoir été victime «de coups, d’insultes et de torture», de la part des éléments du Polisario lorsqu’il a demandé de visiter la tombe de son frère, Bouhala Slama, qui avait été liquidé par le Polisario lors d’une tentative de retour à la mère-patrie le 24 avril 1992.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *