Vlaams Belang interdit de fait au Maroc

«Aucune rencontre» d’officiels marocains n’est prévue avec les dirigeants du parti raciste flamand Vlaams Belang, qui comptent se rendre au Maroc pour décourager les migrants potentiels de venir en Belgique, écrit samedi le quotidien belge Le Soir citant Amal  Belcaid, ministre conseiller de l’ambassade du Maroc à Bruxelles. Ce dernier a affirmé que les autorités marocaines ne donneront aucune suite à l’initiative de ce parti. «Comme tous les touristes, ils peuvent venir au Maroc. Mais aucune rencontre  n’est prévue. Aucune invitation à débattre ne sera lancée. C’est un refus catégorique. Nous connaissons le caractère raciste de ce parti», indique le responsable marocain. «Si l’on a pu croire que les autorités du Royaume du Maroc étaient prêtes à  débattre, c’est un fâcheux malentendu», a-t-il expliqué, en référence à une  récente déclaration de la ministre déléguée chargée des MRE, Nezha Chekrouni,  dont les propos avaient été reformulés par un quotidien, laissant penser  qu’elle était prête à débattre avec le dirigeant raciste, Filip Dewinter. Une mise au point de Mme Chekrouni affirmant qu’il n’est "pas utile" de  donner suite à la démarche des dirigeants du Vlaams Belang, a été publiée  quelques jours plus tard par le journal. Mais cela n’a pas satisfait de  nombreux Marocains de Belgique, qui ont été très irrités par les déclarations  de la ministre.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *