12 interventions conjointes entre le Maroc et l’Espagne pour démanteler les cellules terroristes

12 interventions conjointes entre le Maroc et l’Espagne pour démanteler les cellules terroristes

Ce sont 12 interventions conjointes entre le Maroc et l’Espagne qui sont entreprises pour la lutte antiterroriste depuis juin 2015 jusqu’à aujourd’hui. La dernière ayant eu lieu en mai dernier. Ces opérations sont couronnées par l’arrestation de 175 personnes. Les chiffres sont précisés, mardi, lors d’un point de presse à Rabat, par Juan Ignacio Zoido lors de sa visite dans le Royaume suite aux attentats de Barcelone. Le ministre espagnol de l’intérieur, qui rappelle que l’enquête est toujours en cours, ne manque pas de rappeler, par l’occasion, la lettre de condoléances adressée par SM le Roi Mohammed VI au Roi Felipe VI et de se féliciter de l’étroite collaboration du Maroc dans cette lutte. «Nous allons continuer à appuyer la coopération sécuritaire», enchaîne le ministre espagnol.

M. Zoido rappelle également que la majorité des personnes qui ont un rapport avec les derniers faits dans le pays voisin ont grandi en Espagne bien qu’ils soient nés au Maroc. Déjà, trois personnes ont été récemment arrêtées au Maroc suite aux derniers actes terroristes en Espagne. L’un étant toujours en détention tandis que les deux autres sont libérés pour l’inexistence d’un rapport entre ces personnes avec ces faits. Pour sa part, Abdelouafi Laftit, ministre de l’intérieur, précise que Selon le ministre de l’intérieur espagnol en visite au Maroc www.aujourdhui.ma N°3980 • Mercredi 30 août 20 17 L 91 ’ACTU POLITIQUE Salima Guisser [email protected] cette rencontre avec son homologue espagnol s’est distinguée par «la sincérité et la réflexion autour de sujets ayant trait à la protection des deux pays des menaces terroristes et de l’immigration clandestine ainsi que du crime organisé en général». Dans ce sens, il se félicite de la coopération sécuritaire exemplaire et de haut niveau entre les deux pays. Chose qui leur a, selon ses dires, permis de créer un partenariat sécuritaire basé sur la responsabilité mutuelle et la confiance réciproque.

Comme le rappelle M. Laftit, la coopération sécuritaire entre les deux pays est encadrée par un ensemble de conventions bilatérales mises en oeuvre par des mécanismes de travail et de coordination commune. A cet égard, il se félicite du rôle efficace des centres de coopération sécuritaire maroco-espagnols et du traitement consacré aux informations en matière de trafic de drogues entre autres. «La coordination entre les systèmes sécuritaires a également permis de démanteler plusieurs cellules terroristes au Maroc et l’Espagne», poursuit le ministre marocain. En ce qui concerne les enquêtes en cours, celles-ci sont marquées, selon ses dires, par une coopération intégrale entre les services sécuritaires marocains et espagnols.

«Les enfants des MRE des deuxième et troisième générations dans les pays européens ont besoin d’un intérêt particulier pour leur épargner d’abonder dans le sens du courant terroriste, notamment dans les mosquées non contrôlées», précise M. Laftit. Ceci étant, cette rencontre rentre dans le cadre des échanges autour des défis sécuritaires auxquels les deux pays font face. Cette visite rentre également dans le cadre des consultations régulières entre les deux parties autour des sujets d’intérêt commun, notamment ceux ayant trait à la lutte antiterroriste internationale. Dans ce sens, M. Laftit réitère la solidarité inconditionnelle du Maroc qui dénonce fermement ces actes criminels.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *