135 enfants marocains chez « Deach »

135 enfants marocains chez « Deach »

Vidéos de prises d’assaut, de perquisition, point de presse et questions réponses…c’est probablement inédit. En effet, le dernier né des services de sécurité, le Bureau Central des Investigations Judiciaires (BCIJ) vient de dévoiler en toute transparence devant les médias les péripéties de sa première opération dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Une première qui ne sera certainement pas la derrière.

Le directeur du BCIJ, le préfet de police, Abdelhak Khiame a affirmé que toutes les opérations menées par le Bureau, sous la supervision du Parquet général, feront l'objet d'un point de presse pour informer les médias et l'opinion publique sur les différentes interventions relatives notamment à la lutte contre le banditisme, le trafic de stupéfiants, le trafic d'armes et d'explosifs, le terrorisme, l'atteinte à la sûreté de l'Etat, ainsi que la falsification de la monnaie.

Khiame a donc présenté devant les médias les péripéties de l’opération ayant conduit à l’arrestation de 13 présumés terroristes dans les villes de d'Agadir, Tanger, Laayoune, Boujaad, Tiflet, Marrakech, Taroudant, Ain Harouda et Laâyoune orientale. Les services ont découvert un véritabl arsenal composé de plusieurs armes de poing et beaucoup de munitions en plus de matériel informatique. Dans une première probablement, le BCIJ a filmé le déroulement de l’opération. Les images et séquences vidéo ont été projetées lors du point de presse.

Le point de presse était également l’occasion de dévoiler devaient servir à l'exécution d'opérations d'assassinat de personnalités politiques, militaires et civiles. Khiame a ainsi dévoilé que le chercheur Ahmed Assid figure parmi les cibles de la cellule qui s’est donné le nom de ‘’Descendants de Youssef Ibn Tachfine’’.

Bilan

Si les services de sécurité marquent un bon point avec le démantèlement de cette cellule, cette dernière semble être juste un arbre qui cache toute une forêt. Car au total, le Maroc a démantelé ces 13 dernières années pas moins de 132 cellules terroristes, soit plus de dix groupes chaque année depuis 2002. Selon le directeur du BCIJ, ces opérations de démantèlement ont permis l'arrestation de 2.720 individus et de faire avorter 276 projets d'actes terroristes.

Plus concrètement, les terroristes mis hors état de nuire ont projeté ces 13 dernières années, de commettre 119 attentats à l'explosif, 109 assassinats de personnalités, 7 enlèvements ainsi que 41 attaques à main armée. Concernant les combattants marocains dans les rangs des groupes terroristes, ils sont au nombre de 1.354, dont 220 anciens détenus et 246 ont été tués en Syrie et 40 en Irak. Quelques 156 autres ont déjà regagné le Royaume.

En outre, Khiame a précisé que 185 femmes ont rejoint la nébuleuse terroriste Daech accompagnées de 135 enfants. A noter enfin que le directeur du BCIJ a souligné que les opérations inscrites dans le cadre de la lutte contre le terrorisme sont menées en coordination entre les différents services de sécurité marocains. Khiame a qualifié cette coordination d’étroite ayant permis de mettre hors d'état de nuire plusieurs centaines de terroristes affiliés aussi bien à Al-Qaïda qu'au groupe autoproclamé "Etat islamique" en Irak et en Syrie.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *