Abdellatif Jouahri et ses confrères méditerranéens échangent sur la crise

Abdellatif Jouahri et ses confrères  méditerranéens échangent sur la crise

L’eurosystème et les banques centrales méditerranéennes se sont réunis, jeudi à Casablanca, pour débattre des évolutions économiques et financières de la région. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du 7ème séminaire euro-méditerranéen organisé conjointement par la Banque centrale européenne (BCE) et Bank Al-Maghrib (BAM). Les conclusions préliminaires du forum s’axent autour de la vision de longue durée. Une dimension qui commence à prendre une grande part dans les réflexions économiques. À cet effet, Mario Draghi, président de la Banque centrale, met l’accent sur la nécessité de développer les activités de crédits. Certes, cet objectif reste exposé au manque de financement et de capitaux et au risque d’aversion. Toutefois, le président de la BCE a assuré que la région «connaîtrait au fil des années à venir un développement long et durable de cette activité». S’agissant de la crise économique qui sévit dans les pays européens, Abdellatif Jouahri, gouverneur de Bank Al-Maghrib, a indiqué qu’il existe une forte corrélation entre la performance européenne et méditerranéenne.
«Cet impact n’est visible qu’à travers les canaux de l’économie réelle notamment via les échanges à l’export, le développement des investissements, l’activité touristique et les transferts des résidents», précise M. Jouahri. Le gouverneur de la Banque centrale marocaine a, par ailleurs, souligné que l’un des principaux enseignements à tirer de la crise est l’insuffisance de la régulation micro-prudentielle. Engagé pour la stabilité de son assise financière, le Maroc a tiré profit de cet enseignement. Selon M. Jouahri, le Royaume s’est penché sur la dimension macro-prudentielle comme approche fiable et l’a engagé au cœur de ses stratégies. Si cette dimension est, actuellement, à sa phase de prospection dans certains pays du pourtour méditerranéen, des cadres et politiques macro-prudentiels ont été d’ores et déjà établis dans de nombreuses économies avancées. Notons que d’importantes personnalités économiques de la zone euro-méditérranèene ont pris part à ce forum. On notera la présence de Stanely Fischer, gouverneur de la Banque centrale israélienne.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *