Accidents de la circulation : Une sensibilisation par l’art

Accidents de la circulation : Une sensibilisation par l’art

Sensibiliser sur les accidents de circulation à travers l’art. C’est cette démarche que fait valoir le ministère de l’équipement, du transport et de la logistique en lançant, à partir du lundi 27 janvier, un programme d’action 2014 du Comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC) alimenté par de nouveaux produits TV et radio. Pour concocter ce plan et ces émissions, le ministère de tutelle s’est adjoint les services d’autres départements gouvernementaux, notamment celui chapeauté par Mustapha El Khalfi.

Lors d’une conférence de presse organisée le même jour à Rabat, le ministre de la communication qui a vivement loué l’initiative, a précisé que «cette idée remonte à un an».

M. El Khalfi, qui a saisi cette occasion pour remercier les artistes participant à cette campagne, a également révélé qu’une enveloppe de 10 MDH a été allouée à la réalisation des émissions télévisées destinées à la sensibilisation aux comportements à adopter par les usagers de la route.

Et c’est le côté humain qui a été soulevé par Mohamed Najib Boulif, ministre délégué chargé du transport. «C’est sur les comportements humains que les efforts doivent se pencher.

C’est pourquoi la prévention sera inculquée chez les membres de tout foyer marocain à travers les spots télévisés». Lui, qui a rappelé que le nombre des personnes tuées sur les routes marocaines a atteint une baisse de 9%, a exprimé le désir que «cette tendance soit sans appel» en caressant l’espoir d’atteindre 1.500 morts, au lieu de 4.000 actuellement, pour s’aligner sur les taux réalisés à l’échelle internationale et pourquoi pas 0 mort.

Pour mieux toucher une large population, les initiateurs ont eu recours aux talents de stars favorites chez les citoyens. Ainsi, les téléspectateurs des chaînes Al Oula, 2M et Medi1 TV y retrouveront Younes Mégri, Mohamed El Jem, Zhour Slimani, Abdellah Didane et sa fille entre autres.

`Les auditeurs de radios à l’instar de la chaîne Mohammed VI et celle de Tanger ainsi que les chaînes privées trouveront aussi leur compte avec des émissions consacrées à cette campagne. En recourant à une chaîne comme celle de Mohammed VI, les initiateurs désirent non seulement faire valoir le côté éthique mais aussi religieux.

Outre ces moyens, le programme d’action 2014, tel qu’il a été présenté par Bennacer Boulaajoul, secrétaire permanent du CNPAC, prévoit le recours à d’autres actions à l’instar de l’opération Street Marketing «Week-end Salama» et «Jil Salama» entre autres. Que ces actions donnent leurs fruits !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *