Affaire d’adultère concernant une ressortissante française : La DGSN dément

Affaire d’adultère concernant une ressortissante française :  La DGSN dément

La mise en cause avait été arrêtée à l’intérieur d’un appartement à Marrakech, suite à une plainte pour adultère déposée par une femme contre son époux.

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a démenti les allégations attribuées à une ressortissante française placée en garde à vue pour son implication dans une affaire d’adultère et de complicité d’adultère, et ce en réaction aux déclarations publiées par un journal français et relayées par des médias nationaux. La DGSN précise dans un communiqué que la mise en cause avait été arrêtée le matin du 14 juillet à l’intérieur d’un appartement à Marrakech, suite à une plainte pour adultère déposée par une femme contre son époux et sa compagne qui ont été appréhendés et placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent.

Cette intervention est survenue dans les heures légales et sur les lieux où ont été commis ces actes criminels, et ce après l’épuisement de toutes les mesures et procédures légales dont la notification des autorités judiciaires compétentes, et après avoir informé les deux personnes arrêtées de leurs droits, note la DGSN, ajoutant que la représentation consulaire du pays dont la mise en cause détient la nationalité a également été avisée de cette arrestation et que cette ressortissante a été autorisée à communiquer par téléphone avec un membre de sa famille.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *