Agréments de transport : Rabbah dément l existence d une liste secrète

Agréments de transport : Rabbah dément l existence d une liste secrète

La polémique des agréments de transports refait surface. Le ministre de l’équipement et des transports, Abdelaziz Rabbah vient en effet de démentir les informations concernant une liste de détenteurs d’agréments qui aurait été tenue secrète par les services de son ministère. Cette sortie intervient quelques temps seulement après la diffusion d’information dans la presse sur une potentielle liste qui contient les noms de personnalités très connues et qui aurait été épargnée de la publication. Mais le ministre a balayé toutes ses informations du revers de la main.
Dans ce sens, le ministère de tutelle a rendu public, dans la journée d’hier, un communiqué. Dans ce document les responsables affirment qu’il n’existe aucune «liste secrète ou autre des agréments d’autocars» et que «la seule liste contenant tout ce qui est disponible comme noms des bénéficiaires de ces agréments étant celle publiée sur son site électronique». Mais le communiqué semble laisser la porte ouverte à toutes les hypothèses. C’est en quelques sortes une position ambiguë que le ministère adopte en assurant «qu’il n’est au courant, dans son domaine de compétence, d’aucune liste secrète ou autre, en dehors de celle publiée sur son site électronique, qui contient tous les noms des bénéficiaires dont il dispose». Cette notion du «domaine de compétence» reste donc très peu claire.
Par ailleurs, le ministère de l’équipement et des transports a déploré, dans le même communiqué, la publication, par certains titres de presse et sites électroniques, de ces informations que les responsables ont qualifié de «mensongères et dénuées de tout fondement, sans en vérifier la véracité et sans en référer à la principale source d’information qu’est le ministère».
Le département de Rabbah est allé jusqu’à inviter les supports médiatiques concernés à «rendre publique cette liste afin de promouvoir la transparence et le droit des citoyens à l’information».
A noter que le ministère de l’Equipement et des transports avait publié il y a quelques mois, la liste des détenteurs des agréments des autocars sur le site web du ministère. Cette initiative avait alors provoqué une forte polémique.
Même si de nombreuses parties ont salué l’initiative du gouvernement, d’autres avaient déploré, à l’époque, l’absence d’une réforme pour mettre à niveau le secteur.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *