Aicha Laasri Amrani prépare sa riposte

Aicha Laasri Amrani prépare sa riposte

Nouveau rebondissement au sein de l’Association des femmes chefs d’entreprises du Maroc (AFEM). Après l’annonce de la radiation de Aicha Laasri Amrani, celle-ci conteste la décision et promet de tirer les choses au clair dans une prochaine conférence de presse. Contactée par ALM, Aicha Laasri Amrani a précisé : «J’ai toujours porté l’entrepreneuriat féminin au cœur de mes priorités respectant en premier lieu les femmes entrepreneures. Les personnes qui ont pris cette mesure sont allées trop loin. Tout ce que je pourrais dire pour l’instant c’est que l’affaire est portée devant la justice qui jugera ; et de la légalité des réunions qui ont abouti à cette décision ; et de la légalité du bureau constitué. Seul le tribunal en décidera. La séance aura lieu prochainement ce qui a poussé la partie adverse à avoir cette réaction». En effet, le conseil d’administration de l’AFEM avait annoncé dans un communiqué datant du 2 septembre qu’une réunion tenue le 30 août 2019 a décidé de radier Aicha Laasri Amrani précisant qu’elle ne fait plus partie des membres de l’AFEM. Selon ce communiqué, cette décision se base sur l’article 2.2 du règlement intérieur de l’Association des femmes chefs d’entreprises du Maroc (AFEM). Cet article stipule notamment que «tout manquement grave aux règles de conduite à observer par les adhérentes expose son auteur à la radiation et ce, sans préjudice de toute poursuite en réparation»…et… «est réputé manquement grave aux règles de conduite, le fait par l’adhérente : »… «D’exercer des actes, des faits ou d’adopter des comportements portant préjudice à l’AFEM et de manière générale, de porter un préjudice moral ou matériel à l’association».

Ledit communiqué rappelle que Aicha Laasri Amrani a été révoquée de son poste de présidente nationale lors de l’assemblée générale du 25 juin 2019 et depuis cette date elle n’est plus habilitée à représenter l’AFEM. Si l’on remonte un peu plus loin, le comité des sages de l’AFEM avait annoncé le 8 mai 2019 que l’Association des femmes chefs d’entreprises du Maroc avait tenu un conseil d’administration le 30 avril 2019 qui a été convoqué par plus de la moitié de ses membres évoquant «un contexte marqué par des problèmes de gouvernance que connaissent les organes de décision et qui mettent en danger l’intérêt de l’Association». Ce comité avait indiqué qu’il s’agissait de statuer sur la possibilité de la présidente nationale élue en juin 2018 à mener à terme son mandat au vu des multiples saisines de différents administrateurs. Ledit comité avait alors annoncé qu’après avoir écouté la présidente Nationale qui a énuméré les difficultés qui l’ont empêchée de mener à bien sa mission, les membres du conseil d’administration présentes ont toutes, sans exception, affirmé que la présidente nationale n’était pas en mesure de poursuivre son mandat. Notons qu’en juin 2018 les femmes chefs d’entreprises avaient porté à la présidence de l’AFEM Aicha Laasri Amrani avec 163 voix succédant ainsi à Asmâa Morine Azzouzi, à la tête de l’association depuis 2015. Aicha Laasri Amrani est la présidente-fondatrice de la société de courtage Sadas Assurances. Elle est également la cofondatrice de la Fédération nationale des agents et courtiers d’assurances du Maroc (FNACAM). Dans son programme Aicha Laasri Amrani promettait l’incubation de 100 projets, grâce à la plate-forme Maroc premières, et la création d’un fonds d’investissement AFEM Invest, pour soutenir les projets féminins. Son programme comportait également la création de nouvelles antennes régionales.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *