Aide humanitaire marocaine à l’Algérie

L’aide adressée par le Maroc à l’Algérie consiste en 14 tonnes de couvertures et 7 tonnes de médicaments. Les équipages des trois appareils ont été accueillis par le ministre algérien de l’Emploi et de la Solidarité nationale, M. Taïeb Belaiz, les conseillers de ce département, le président du Croissant Rouge algérien, Abdelkader Boukhroufa et par de hauts fonctionnaires de la Protection civile.
Du côté marocain, la mission a été accueillie par Lahbib Houri, ministre conseiller à l’ambassade du Maroc, le lieutenant-colonel Abdelali Loutfi, attaché militaire-adjoint près l’ambassade. A cette occasion, le ministre algérien a souligné que cette opération de solidarité traduit fidèlement les liens d’amitié, d’affection et de fraternité qui unissent les deux peuples marocain et algérien. Il s’agit là, a-t-il noté, d’un témoignage sincère de l’affection que les deux peuples vouent l’un à l’autre et que cet esprit d’entraide a toujours marqué les rapports entre les deux peuples.
Le ministre a exprimé ses «vifs remerciements au gouvernement marocain pour cet acte de solidarité que nous apprécions et garderons en mémoire».
De son côté, le président du Croissant Rouge algérien a remercié «les frères et le peuple marocains pour cette initiative bénéfique, humanitaire et fraternelle» qui, a-t-il dit, «s’inscrit en réalité dans la lutte commune menée par les deux peuples depuis fort longtemps». M. Boukhroufa a exprimé le souhait que cet esprit de solidarité continue à présider aux relations entre les deux peuples dans le meilleur comme dans le pire.
Pour sa part, Lahbib Houri a souligné que sitôt informé du drame causé par les pluies diluviennes qui se sont abattues particulièrement sur l’Est algérien, S.M le Roi Mohammed VI a donné ses hautes instructions pour l’acheminement d’aides humanitaires d’urgence aux frères algériens. M. Houri a relevé que l’esprit de solidarité et d’entraide n’a jamais fait défaut entre les deux peuples et exprimé, à l’occasion, les condoléances dues aux familles des victimes. Les fortes chutes de pluies enregistrées dans l’Est algérien avaient, rappelle-t-on, fait 28 morts lundi dernier, alors que neuf autres personnes avaient péri quelques jours plutôt. D’autres personnes sont portées disparues, des dizaines de familles sinistrées et d’importants dégâts matériels causés, notamment dans les wilayas de Batna, Khenchla, Oum El-Bouaghi (Aurès) Tebessa, Mila, et Souk Ahra.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *