Al Hoceima : les partis de la majorités soutiennent l’interdiction de manifester

Al Hoceima : les partis de la majorités soutiennent l’interdiction de manifester

Les partis de la majorités appuient la décision du ministère de l’Intérieur d’interdire la manifestation prévue jeudi 20 juillet à Al Hoceima.

Après une réunion tenue, mardi dernier, les six partis de la majorité (PJD, l’USFP, le RNI, le MP, l’UC, et le PPS) ont ainsi publié un communiqué, mercredi 19 juillet 2017, dans lequel ils « appellent la populations d’Al Hoceima à interagir positivement avec la décision de ne pas manifester pour préserver le calme et l’ordre public dans la région ».

Ainsi selon le communiqué, les partis de la majorité insistent sur l’instauration d’un « climat serein » afin  » de permettre l’élaboration des divers chantiers de réformes et de développement et l’accélération du rythme de leur réalisation afin de répondre aux attentes des légitimes des citoyens ».

En effet cette position des partis de la majorité survient après la décision des autorités localles d’interdire une manifestation prévue jeudi 20 juillet et initiée par les militants du Hirak qui revendiquent entre autre la libération des détenus du mouvement.

Les autorités avaient estimé que « ces appels n’ont pas respecté les procédures légales en vigueur » et « que l’organisation de cette manifestation est de nature à porter atteinte au droit de la population à un climat sécuritaire sain, surtout que cet appel coïncide avec la saison estivale».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *