Alphabétisation : près de 700.000 bénéficiaires

Près de 660.000 adultes et de 35.000 enfants ont bénéficié des programmes d’alphabétisation et d’éducation non formelle, au titre de l’année 2005-2006, a indiqué le secrétaire d’Etat chargé de l’Alphabétisation et de l’Education non formelle, Anis Birou.
M. Birou, qui s’exprimait lors d’une rencontre organisée vendredi à Rabat par son département à l’occasion de la fin de l’année scolaire, s’est félicité des résultats réalisés dans ce domaine, soulignant la nécessité de multiplier les efforts en vue de réaliser les objectifs tracés.
Il a mis en exergue les efforts déployés par son département pour éradiquer le phénomène de l’analphabétisme dans le cadre d’une approche globale basée notamment sur la prévention contre l’abandon scolaire à travers la mise en place d’un programme de soutien pédagogique et de traitement précoce de ce fléau.
M. Birou a également évoqué la nécessité de la mobilisation totale de toutes les forces vives du pays autour d’un programme de lutte contre l’analphabétisme.
L’année 2005-2006 a connu des résultats probants dans les domaines de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle dont la stratégie en la matière est à sa deuxième année d’exécution.
Au titre de cette année, 655.478 personnes ont bénéficié des programmes d’alphabétisation, dont 79% sont de femmes. Il est à signaler que le nombre total des bénéficiaires des programmes d’alphabétisation durant les 4 dernières années (2002-2006) a dépassé les 2 millions, soit le même nombre réalisé en 20 ans, de 1982 à 2001, ce qui témoigne des efforts déployés depuis la création du Secrétariat d’Etat chargé de l’Alphabétisation et de l’Education non formelle en 2002.
Par ailleurs, et pour limiter l’analphabétisme à la source, le gouvernement a adopté une approche préventive en offrant une seconde chance aux enfants non scolarisés ou déscolarisés par le biais des programmes de l’éducation non formelle qui ont concerné 34.294 enfants cette année, portant ainsi le nombre total des bénéficiaires de ces programmes à 120.000 depuis 2002, a-t-il fait savoir.
Cette saison a également connu la mise en place du programme de soutien éducatif destiné aux enfants à risque de déscolarisation. Au niveau institutionnel, des structures chargées de la gestion du dossier de l’alphabétisation et d’éducation non formelle ont été mises en place à l’échelle régionale et provinciale. Il s’agit notamment des services créés au sein des Académies régionales d’éducation et de formation et des délégations provinciales de l’éducation nationale, ainsi que les structures de consultation et d’orientation.
Le prix ""Conficious"", dédié par l’UNESCO aux pays œuvrant activement pour la réalisation des objectifs de l’éducation pour tous, a été attribué cette année à ce département, en reconnaissance de ses performances dans le domaine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *