Appel à l’accélération du rythme d’exploration des gisements des hydrocarbures au Maroc

Appel à l’accélération du rythme d’exploration des gisements des hydrocarbures au Maroc

L’accélération du rythme d’exploration de gisements d’hydrocarbures, en passant du creusement de 3 à 5 puits d’exploration annuellement, à 20 à 30 puits, s’avère indispensable pour tirer vers le haut la possibilité de découvrir d’importantes quantités d’hydrocarbures au Maroc à l’avenir, a souligné Haddou Jabour, responsable à l’Office National des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM).
Les études réalisées jusque-là ont démontré que le Maroc dispose d’un potentiel d’hydrocarbures prometteur présent au niveau des différentes couches géologiques aussi bien dans les zones on shore qu’offshore, et que tout l’effort doit être consenti dans le sens d’encourager les opérations d’exploration à plus grande vitesse et à des niveaux aussi profonds, a-t-il confié à la MAP en marge du premier Salon International des Energies (SIDE) qui se tient jusqu’au 5 octobre à Marrakech.
Il a tenu à rappeler que les puits jusque-là creusés restent superficiels et présentent des signes d’épuisement avancés en ce qui concerne les matières extraites, soulignant la nécessité de mener des opérations de creusement à un niveau profond et de se doter de la technologie la plus appropriée en la matière.
Après avoir mis en avant les efforts déployés par l’ONHYM avec le concours de ses partenaires pour la promotion de ce secteur, M. Haddou a relevé le coût excessif des opérations de creusement des puits d »exploration.
Tout en pointant du doigt une série de difficultés qui rendent difficile les opérations d’exploration notamment dans les zones on shore, il a insisté sur l’impératif de doubler d’efforts pour l’exploration des quantités existantes dans les bassins souterrains profonds (3.000 à 5.000 m) surtout, après que les études ont démontré l’existence d’un fort potentiel en la matière.
Initié par IEC (International Exhibition & Conferences), en coordination avec l’ONHYM, ce salon connait la participation d’une vingtaine d’exposants marocains et étrangers issus de 13 pays parmi les grands opérateurs agissant dans ce domaine.
Ce Salon se veut ainsi l’occasion de présenter, non seulement les nouveautés de l’exploration des hydrocarbures du nord-ouest Africain, mais également tous les enjeux et perspectives de développement de ce secteur. Il constitue aussi un point de rencontre entre les acteurs nationaux et internationaux agissant dans le domaine des énergies renouvelables pour la présentation des derniers projets en la matière, expliquent les organisateurs.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *