Appel royal à un dialogue direct et franc avec l’Algérie

Appel royal à un dialogue direct et franc avec l’Algérie

SM le Roi Mohammed VI s’est adressé à la Nation à l’occasion du 43ème anniversaire de la Marche Verte

Très attendu, le discours royal prononcé à l’occasion du 43ème anniversaire de la Marche Verte fera date. Ainsi la question du Sahara était très présente mais également les relations bilatérales avec l’Algérie. Le discours royal a été marqué par une invitation au voisin de l’Est au dialogue. «L’approche qui est Nôtre, dans la gestion des grandes affaires du pays, repose sur le travail sérieux et le sens de la responsabilité sur le plan interne, et sur les principes de clarté et d’ambition qui orientent notre politique extérieure.

Ces fondements ont constamment sous-tendu notre action; ils ont toujours inspiré nos prises de position et nos réactions à l’égard de tous, plus particulièrement de nos frères, nos amis, nos voisins», a dit le Souverain. Et de poursuivre : «A cet égard, Je voudrais revenir sur l’état de division et de discorde qui sévit actuellement au sein de l’espace maghrébin.

Il s’inscrit en opposition flagrante et insensée avec ce qui unit nos peuples :
des liens de fraternité, une identité de religion, de langue et d’histoire, un destin commun. Cet état contraste avec l’ambition de concrétiser l’idéal unitaire maghrébin, qui animait la génération de la Libération et de l’Indépendance, ambition qui s’est incarnée en 1958 par la Conférence de Tanger, dont nous célébrons le soixantième anniversaire»
. SM le Roi a également rappelé que «l’appui apporté par le Royaume à la Révolution algérienne avait contribué à renforcer les relations entre le Trône marocain et la Résistance algérienne» expliquant que cet apport avait également été «un élément fondateur de la conscience et de l’action politique maghrébine commune». «Néanmoins, nous devons faire preuve de réalisme et convenir que les relations entre nos deux pays échappent à la normalité, créant, de fait, une situation inacceptable.

Dieu m’est témoin que depuis Mon accession au Trône, J’ai appelé avec sincérité et bonne foi à l’ouverture des frontières entre les deux pays, à la normalisation des relations maroco-algériennes», a affirmé le Souverain. Et d’ajouter : «C’est, donc, en toute clarté et en toute responsabilité que Je déclare aujourd’hui la disposition du Maroc au dialogue direct et franc avec l’Algérie sœur, afin que soient dépassés les différends conjoncturels et objectifs qui entravent le développement de nos relations.

A cet effet, Je propose à nos frères en Algérie la création d’un mécanisme politique conjoint de dialogue et de concertation. Le niveau de représentation au sein de cette structure, son format, sa nature sont à convenir d’un commun accord». Le Souverain a insisté sur le fait que «le Maroc est ouvert à d’éventuelles propositions et initiatives émanant de l’Algérie pour désamorcer le blocage dans lequel se trouvent les relations entre les deux pays voisins frères». Concrètement, le Souverain a fait savoir que «ce mécanisme devra s’engager à examiner toutes les questions bilatérales, avec franchise, objectivité, sincérité et bonne foi, sans conditions ni exceptions, selon un agenda ouvert».

Articles similaires

1 Comment

  1. amar

    Tu as a dialogue avec le Polisario. Il ne fault pas perdere du temps- Le President Trump et son ami de combat Bolton ont decide de presenter le project James Baker- Tu n’as plus le chpi- ou bien les elections pour le Polisario ou le baton sur la tete du maroc

    Reply

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *