Application de consultation des infractions sur appareils mobiles: Plus de 1,5 million d’utilisations en 2 mois

Application de consultation des infractions sur appareils mobiles: Plus de 1,5 million d’utilisations en 2 mois

Le département de Aziz Rabbah, ministre de tutelle, annonce que ladite «app» a été consultée plus d’un million et demi de fois.

«Le ministère de l’équipement, du transport et de la logistique a constaté que depuis son lancement il y a deux mois, l’application a enregistré plus de 1.545.500 consultations», affirment les responsables du ministère. Et de poursuivre : «En outre, l’application a été installée par les utilisateurs sur plus de 54.100 appareils mobiles, dont 76% de type Android et 24% de type iOS».

Il s’agit donc de bons résultats pour cette application surtout par rapport à la durée relativement courte de sa mise en service. Encouragé par cette performance, le ministère compte surfer sur cette vague avec l’annonce d’un nouveau plan. «Dans le but d’enrichir cette application, le ministère est en écoute permanente des remarques et des suggestions des utilisateurs.

A cet effet, il prévoit de lancer incessamment une nouvelle version comprenant de nouvelles fonctionnalités visant à améliorer davantage et faciliter le service relatif au traitement des infractions au code de la route». Pour rappel, le ministère de l’équipement, du transport et de la logistique avait lancé l’application mobile pour la consultation des infractions au code de la route le 25 décembre 2014. L’application est disponible gratuitement au téléchargement sur le site du ministère à l’adresse : http://inscription.mtpnet.gov.ma/Infraction/home.seam, ainsi qu’à partir de App Store et Google Play. L’utilisation de l’application est simple. L’utilisateur doit juste entrer le numéro de sa carte d’identité nationale (CIN) et le numéro du permis de conduite.

Il peut alors accéder à toutes les informations relatives notamment au type d’infraction, la date, le lieu, le coût de l’amende à régler ainsi que le nombre de points retirés. Pour l’infraction constatée par un radar fixe, l’image du véhicule est également affichée.

Il semble ainsi que le gouvernement opte de plus en plus pour les solutions informatiques et électroniques pour les traitements des infractions au code de la route.

En effet, le ministère de la justice et des libertés vient de lancer à l’occasion de la journée nationale de lutte contre l’insécurité routière un nouveau système informatique pour le traitement des infractions.

Un système qui permettra d’informatiser toute la procédure au niveau du circuit judiciaire. Les données seront également synchronisées avec celles du ministère de l’équipement, du transport et de la logistique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *