Après les autoroutes, l’insécurité sur les trains inquiète

Après les autoroutes, l’insécurité sur les trains inquiète

Le gouvernement généralise les vigiles à bord des trains et promet un poste de surveillance au niveau national

La montée de l’insécurité sur le réseau ferré commence à inquiéter. Alors qu’un débat est actuellement en cours sur la multiplication des cas d’agression sur le réseau autoroutier souvent avec jets de pierres à partir des passerelles, il semble que la même situation commence à se poser au niveau des trains. Même si ces derniers sont aujourd’hui considérés statistiquement comme le moyen de transport le plus sûr, certains cas de jets de pierres, même isolés, font aujourd’hui monter le niveau d’inquiétude des passagers. C’est la raison pour laquelle le gouvernement compte agir pour renforcer le sentiment de sécurité à bord des trains.

Si la sécurisation du réseau ferré national avec ses 2.100 km reste plutôt délicate, la tutelle a promis des mesures concrètes pour lutter contre l’insécurité. Dans ce sens, le secrétaire d’Etat chargé du transport promet la création prochaine d’un centre national de surveillance équipé de matériel de pointe en vue de lutter contre les actes de vandalisme et les jets de pierres visant les trains. Plus concrètement encore, les responsables comptent probablement, via des caméras et des capteurs dernier cri, pouvoir détecter jusqu’au moindre petit détail sur les voies ferrées mais également au niveau des différentes gares ferroviaires à travers le pays et même à bord des trains.

En attendant, il est question aujourd’hui de continuer la mise en œuvre du programme de renforcement de la sécurité. Ce dernier prévoit notamment de généraliser le déploiement d’agents de sécurité ferroviaires à bord de tous les trains nationaux sans exception, ainsi que le recours aux sociétés de sécurité privées pour assurer la sécurité à l’intérieur des gares ainsi que sur l’ensemble du réseau ferré. Il faut préciser que les passagers ne sont pas les seuls à subir des actes de vandalisme. La communauté tout entière ainsi que l’Office national des chemins de fer (ONCF) en paient les frais et très chers. Le remplacement des carreaux de verres cassés au niveau des trains en raison des jets de pierres coûte chaque année des millions de dirhams alors qu’un tel budget mérite d’être investi dans le renforcement du confort des passagers et la qualité des prestations fournies dans les gares et à bord des trains.

Par ailleurs, le même programme mené actuellement par les responsables prévoit de mettre en place des accessibilités en faveur des personnes aux besoins spécifiques pour leur faciliter l’accès aux moyens de transport public, notamment les trains. Pour ce faire, la tutelle annonce qu’une commission ministérielle se penche sur le renforcement des accessibilités des personnes en situation de handicap. Ainsi, une décision conjointe prise par les ministères de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, de l’intérieur et de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique a été prise afin de rendre nécessaire la réservation de sièges adaptés à bord des autocars en faveur de cette catégorie sociale. Dans le même sens, le secrétariat d’État indique que toutes les gares seront dotées des espaces adaptés aux besoins spécifiques de ces personnes.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *