Arafat menacé

L’armée israélienne fait de nouveau face à ce qui reste du QG de Yasser Arafat, moins de 48 heures près avoir levé le siège autour de ce complexe. Nabil Abou Roudeina, un des principaux conseillers de M. Arafat, a indiqué que des unités de l’armée israélienne ont occupé deux maisons faisant face au complexe en ruine de la Mouqataa, le QG du leader palestinien, et pointent leurs armes par les fenêtres des bâtiments.
Dans la soirée de mardi, les unités de l’armée israélienne ont également lancé de nouveaux raids en Cisjordanie et procédé à l’arrestation de plus de quarante personnes.
Cette vaste opération était toujours en cours mardi dans le nord de la Cisjordanie, selon des témoins palestiniens et des sources militaires israéliennes concordantes. Elle se concentre dans des villages aux abords de Jénine où opèrent des unités israéliennes appuyées par des hélicoptères. Cette nouvelle menace directe sur le Quartier général du président palestinien est en violation de la résolution 1435 du Conseil de Sécurité des Nations Unies.
Les Palestiniens ont demandé aux Etats-Unis et à toute la communauté internationale d’intervenir immédiatement pour mettre fin à cette agression et contraindre Israël à se retirer complètement conformément à la résolution du Conseil de Sécurité.
Le retrait dimanche de l’armée israélienne de la Mouqataâ a été, de fait, qualifié par l’Autorité palestinienne de farce et de tromperie d’Israël, qui espère contourner l’application de la résolution des Nations Unies. La presse israélienne était unanime lundi pour qualifier de « déconfiture » les 10 jours de siège imposé à M. Arafat, levé sans que les Palestiniens eussent rempli les conditions de Sharon. Au plan politique, le président palestinien s’est entretenu hier avec des membres de la direction palestinienne.
Ces discussions ont porté sur les moyens de mener à bien les réformes promises au sein de l’autorité palestinienne. Arafat a reçu des membres du cabinet démissionnaire, des responsables et des membres du comité exécutif de l’OLP. Le président palestinien devait rencontrer dans la soirée d’hier des membres de la direction du mouvement Fatah, dont des membres le presse d’accélérer le processus de réformes.
Pendant ce temps, le Premier ministre israélien Ariel Sharon a exposé hier aux responsables russes son «plan de règlement de la question palestinienne». «Sharon a expliqué dans le détail son plan de règlement de la question palestinienne, notamment, la nécessité de réformes démocratiques au sein de l’Autorité palestinienne, a indiqué le secrétaire du gouvernement israélien. Le président Poutine a cependant salué la levée du siège du président Arafat.
Le Kremlin avait vivement critiqué le blocus imposé au dirigeant palestinien et reproché à Sharon son recours disproportionné à la force.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *