Assemblée parlementaire de l’UpM: Trois députés marocains élus à des postes clés

Assemblée parlementaire de l’UpM: Trois députés marocains élus  à des postes clés

Trois parlementaires marocains ont été élus à des postes clés au sein de l’Assemblée parlementaire de la Méditerranée (AP-UpM), dont la 13ème session plénière a clos samedi ses travaux à Rome sous la présidence italienne.

Le député Abderrahim Atmoun a ainsi été élu premier vice-président du Groupe de travail sur le financement et la révision du règlement de l’Assemblée, en vue d’une réforme globale de cette institution et de ses procédures avec l’instauration d’un secrétariat général permanent.

M. Atmoun assure déjà la présidence de la Commission parlementaire mixte Maroc-UE, suite à l’adoption d’une recommandation à cet effet lors des réunions du Bureau et du Bureau élargi de l’Assemblée. La présidence du Groupe de travail sur le financement et la révision du règlement de l’Assemblée a été confiée à la parlementaire européenne Tiziana Begin. En outre, le député Mohammed Ihouiyet a été élu vice-président de la Commission de la promotion de la qualité de vie, des échanges entre les sociétés civiles et de la culture de l’AP-UpM, alors que Karim Mehdi, de la Chambre des conseillers, va assurer la vice-présidence de la Commission des affaires économiques et financières, des affaires sociales et de l’éducation.
Les travaux de la 13ème session plénière de l’AP-UPM, qui se sont déroulés au siège de la Chambre italienne des députés, ont été consacrés à l’examen du thème «Développement durable et opportunités d’emploi en Méditerranée». La session plénière de l’Assemblée a notamment adopté le procès-verbal de la 12éme session tenue en mai 2016 à Tanger (Maroc).
A la clôture des travaux, la présidence tournante est passée de l’Italie à l’Égypte. Vendredi, le 4ème sommet des présidents de Parlements de l’AP-UpM a été sanctionné par l’adoption d’un communiqué dans lequel les participants ont mis l’accent sur la nécessité de «consolider les politiques globales de l’emploi dans l’espace euro-méditerranéen, soutenir l’initiative euro-méditerranéenne de recrutement et mobiliser les ressources financières afin de promouvoir l’entrepreneuriat féminin».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *