Atelier national pour le développement agricole : 2 milliards de dirhams pour la mécanisation de l’agriculture

Atelier national pour le développement agricole : 2 milliards de dirhams pour la mécanisation de l’agriculture

«L’importance accordée à la mécanisation agricole se traduit par un effort soutenu et constant de l’Etat à travers le Fonds de développement agricole, qui a mobilisé durant les trois dernières années une enveloppe totale de près de 2 milliards de dirhams de subventions pour le matériel agricole», a souligné Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, lors de l’inauguration de l’atelier national sur les modalités d’octroi des aides financières de l’Etat au profit du matériel agricole, mercredi 2 mars 2011, à Skhirat. «Cet atelier s’inscrit dans un excellent partenariat entre notre département et l’Association des importateurs du matériel agricole. Ce partenariat vise à mettre en place des moyens innovants et des services utiles compatibles avec les objectifs du Plan Maroc Vert», a indiqué M. Akhannouch. Organisé par le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime, et l’Association marocaine des importateurs du matériel agricole (AMIMA), cet atelier national a réuni près de 300 personnes entre professionnels membres de l’AMIMA et responsables centraux, régionaux et provinciaux des services du département de l’Agriculture. Cet atelier intervient dans le cadre de la refonte du système des subventions agricoles entamée en 2010 et poursuivie en janvier 2011. Son organisation vise à assurer une attente commune des nouvelles modalités d’octroi des aides de l’Etat entre les responsables du département de l’Agriculture et les professionnels de la mécanisation agricole. Lors de son allocution, M. Akhannouch a mis en exergue le rôle primordial de la mécanisation agricole et sa contribution à la réussite du Plan Maroc Vert en raison de son impact sur l’amélioration des techniques de production, la modernisation des exploitations et l’augmentation de la productivité dans l’ensemble des filières agricoles. «Le nouveau système des aides mis en place se veut dynamique et évolutif, comme en témoignent les améliorations apportées depuis mars 2010. Le département de l’Agriculture continuera d’assurer une veille permanente du système et de ses impacts, et restera à l’écoute des besoins des agriculteurs pour permettre au Fonds de développement agricole de jouer pleinement son rôle de levier à l’investissement agricole», a déclaré M. Akhannouch.
Par ailleurs, Chakib Ben Elkhadir, président de l’AMIMA, a précisé le rôle de l’association dans le secteur de la mécanisation agricole. «Notre association constitue, à travers le réseau de distribution de ses sociétés membres, un relais de taille auprès des agriculteurs pour la communication et la diffusion des modalités d’octroi des aides de l’Etat pour l’équipement en matériel agricole», a t-il indiqué. La dernière partie de cet atelier a été réservée à la présentation de la procédure de subvention du matériel agricole qui inclut trois étapes : demande de l’accord de principe, réalisation de l’acquisition et demande de subvention. Cette présentation permettra à l’ensemble des intervenants d’être en phase avec les nouvelles dispositions des textes et procédures régissant le dispositif de subventions agricoles. Par ailleurs, les procédures de traitement des dossiers d’aides au matériel agricole ont connu en janvier 2011 une amélioration significative grâce au remplacement de l’approbation préalable par l’accord de principe, qui permet de simplifier et réduire le délai d’instruction par les guichets uniques relevant du département de l’Agriculture.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *