Attention Criquet pèlerin! La FAO appelle le Maroc à la vigilance

Attention Criquet pèlerin! La FAO appelle le Maroc à la vigilance

Selon un communiqué de la FAO publié le 12 avril 2016, les zones au sud des monts Atlas pourraient particulièrement devenir de possibles lieux de reproduction pour le Criquet pèlerin qui s’est déjà regroupé dans certaines parties du Sahara du Maroc et de la Mauritanie.

Les Criquets pèlerins réapparaissent. La FAO appelle le Maroc à la vigilance.

D’après la FAO, de petits groupes et peut être quelques petits essaims, pourraient trouver des zones propices à la reproduction au Maroc près de la Vallée du Draa.

La vigilance s’impose également en  Mauritanie, en Algérie et en Libye.

Ainsi l’Organisation insiste sur l’importance d’une surveillance étroite dans toutes ces zones au cours des prochains mois afin d’empêcher les insectes de former de grands essaims aux effets ravageurs.

Par ailleurs, les pays voisins du Yemen, notamment l’Arabie Saoudite, Oman et l’Iran sont appelés à mobiliser des équipes de prospection et de lutte contre les insectes ravageurs. Et pour cause, des infestations du Criquet pèlerin ont été récemment découvertes au Yémen, où un conflit entrave sérieusement les opérations de lutte, représente une menace potentielle pour les cultures dans la région.

Pour rappel, les larves du Criquet pèlerin peuvent former de larges bandes au sol. Ces dernières peuvent finalement se transformer en essaims de criquets adultes qui, au nombre de dizaines de millions d’individus, peuvent voler jusqu’à 150 km par jour avec le vent.

Les criquets femelles peuvent pondre jusqu’à 300 œufs au cours de leur vie tandis. Un tout petit essaim mange la même quantité de nourriture en un jour qu’environ 35 000 personnes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *