Aucune hausse des prix ne sera acceptée sous prétexte de l’augmentation du prix du carburant

Aucune hausse des prix ne sera acceptée sous prétexte de l’augmentation du prix du carburant

Le gouvernement n’acceptera pas une hausse illégale des prix sous prétexte de l’augmentation récente du prix du carburant, a souligné, lundi, le ministre délégué auprès du chef de gouvernement chargé des affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Najib Boulif. En réponse à une question à la Chambre des représentants, le ministre a indiqué que le gouvernement n’acceptera pas que le citoyen puisse être victime des spéculations comme il n’acceptera pas qu’on profite de la hausse récente des prix du carburant pour augmenter les prix du transport des personnes et des marchandises, rappelant que le gouvernement a ouvert un dialogue avec les professionnels et l’ensemble des parties concernées sur toute éventuelle hausse des prix. La hausse des prix du carburant n’est pas une décision unilatérale, mais plutôt une mesure d’urgence prise dans le cadre de la réforme globale de la Caisse de compensation, a-t-il poursuivi, relevant que le dialogue sur cette réforme a démarré avec la participation de l’ensemble des départements et des acteurs économiques concernés, dont les associations et fédérations des consommateurs. Tous les acteurs ont été unanimes à souligner la nécessité et l’importance de la réforme de la Caisse de compensation, a indiqué M. Boulif, ajoutant que le gouvernement est ouvert à toutes les suggestions. La hausse des prix du carburant est une décision «courageuse» et un choix clair du gouvernement au lieu d’opter pour des dettes extérieures, réduire le budget consacré aux investissements (188 MMDH) ou d’augmenter le déficit, a-t-il estimé. La dette extérieure aurait eu un coût exorbitant pour le Maroc et l’accroissement du déficit n’est pas possible afin de ne pas porter atteinte à l’économie nationale, a-t-il dit, ajoutant que le gouvernement a décidé «l’activation de la réforme de la Caisse de compensation» pour atteindre des objectifs à moyen et long termes. La problématique posée maintenant est d’identifier les catégories devant bénéficier de cette caisse et les moyens de récupérer les montants du soutien accordé par la caisse, a-t-il indiqué.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *