Aucune mesure d’interdiction du dernier roman de Leftah

Aucune mesure d’interdiction n’a été prise à l’encontre du livre de Mohamed Leftah «Le dernier combat du captain Ni’mat», a-t-on appris vendredi de source proche du gouvernement. Le roman de feu Leftah s’est vu décerner le prix littéraire «La Mamounia» 2011 en octobre dernier à Marrakech. «La réponse à la non distribution de ce roman au Maroc est à trouver auprès du marché», a-t-on affirmé de même source. La situation paradoxale du roman de Leftah a fait l’objet d’une pétition signée de plusieurs auteurs et acteurs de la société civile dans laquelle ils affirment que «le fait que ce livre ait été, vu ses qualités littéraires exceptionnelles, couronné récemment par le prix de la Mamounia, à Marrakech, n’a rien changé à la situation». Paru en 2010 aux éditions «La Différence», le roman de Leftah relate trois moments consécutifs dans une année de la vie d’un ancien aviateur égyptien. Pendant ces douze mois, le «Captain Ni’mat», qui mène une existence très bourgeoise dans un quartier résidentiel cairote avec son épouse Mervet, connaît le bouleversement le plus radical de son existence.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *