Audiovisuel : La HACA plaide pour un système de co-régulation en Afrique

Audiovisuel :  La HACA plaide pour un système de co-régulation en Afrique

Le directeur général de la Haute Autorité de la communication audiovisuelle (HACA), Jamal Eddine Naji, a plaidé, jeudi à Fès, pour un système de co-régulation pour le secteur de l’audiovisuel en Afrique.

Pour le secteur de l’audiovisuel en Afrique, «nous prônons, comme modèle et standards pour l’avenir, un système de co-régulation que nous défendons», a-t-il déclaré à la MAP en marge de la première rencontre inter-réseaux entre les régulateurs africains et ibéro-américains de l’audiovisuel, ouverte jeudi à Fès, avec la participation d’experts et professionnels. La HACA a déjà mis en place une banque de données ouverte à tous les opérateurs pour qu’il ait cette co-régulation sur la base d’une même information mutuellement partagée, a-t-il fait savoir.

Il a par ailleurs relevé que cette rencontre visant à rapprocher et réunir les régulateurs africains et latino-américains sur des questions liées à la diversité culturelle, les droits humains, les médias associatifs et le respect des langues. L’objectif de la HACA, qui est membre d’un grand nombre de réseaux aussi bien au niveau de la francophonie, la Méditerranée, l’Afrique ou l’Amérique Latine, est de susciter l’intérêt des uns et des autres des deux rives de l’Atlantique pour qu’ils échangent sur ces questions qui sont finalement communes aux deux mondes.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *