Ayant récupéré deux des trois sièges invalidés dans la circonscription de Tanger-Asilah : Le PJD déjoue les pronostics

Ayant récupéré deux des trois sièges invalidés dans la circonscription de Tanger-Asilah : Le PJD déjoue les pronostics

Contrairement à ce que pensaient ses détracteurs, le Parti de la justice et du développement (PJD) est sorti vainqueur lors des dernières Législatives partielles organisées jeudi 4 octobre dans la circonscription Tanger-Asilah. Il a réussi à y remporter 56% des voix, ce qui a permis à Abdellatif Berroho, tête de liste du PJD, et Mohamed Diaz, deuxième candidat de la même liste, de retrouver leurs sièges de députés. Sur les trois sièges invalidés du parti islamiste par le Conseil constitutionnel, l’Union constitutionnelle (UC) a réussi à remporter un siège et se classer deuxième avec 24% des voix. Ce qui a permis aussi à Mohamed Zemmouri, ancien parlementaire et figure politique locale, de retrouver la place qu’il a perdue à la Chambre des représentants lors des élections législatives du 25 novembre 2011. Le PAM, quant à lui, classé troisième avec seulement 18% des voix, est considéré comme le grand perdant de ces dernières élections partielles. Le parti du tracteur n’a pu y remporter aucun des trois sièges invalidés. Alors que Adil Dfouf, qui présidait la liste PAM lors de ce scrutin partiel, était à l’origine de l’annulation par le Conseil constitutionnel de l’élection des trois députés du PJD. Il avait dénoncé la présence d’une partie du minaret de la mosquée Sidi Bouabid sur l’affiche électorale du parti de la lampe lors des Législatives du 25 novembre.
Par ailleurs, la récupération par le PJD de deux de ses trois sièges invalidés n’a pas été chose facile, face particulièrement à l’Union constitutionnelle (UC) et le PAM. Les candidats de la liste du parti du cheval ont été soutenus dans cette circonscription par les partisans et responsables locaux du Rassemblement national des indépendants (RNI), ayant préféré de se retirer de ces élections partielles. Tandis que le PAM a misé au moins sur l’un des trois sièges annulés dans cette circonscription. Les responsables nationaux du parti de la lampe ont fait le déplacement dans les deux villes, Tanger et Asilah, pour y soutenir leurs représentants. La majorité des membres du conseil communal de la petite ville balnéaire n’ont pas caché leur soutien à la liste électorale pamiste.
Il est à souligner qu’après avoir remporté cette bataille électorale, le PJD confirme sa popularité auprès des électeurs de cette circonscription. Les responsables locaux du PJD, et à leur tête leur secrétaire provincial, Mohamed Khouyi, se sont dits, dès l’annonce des résultats de ce scrutin partiel, confiants en leurs chances aux prochaines communales, dont la date n’est pas encore fixée.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *