Baisse générale des prix des télécoms de 34% entre 2008 et 2011

Les prix des services de télécommunications ont baissé de 34% entre 2008 et 2011. C’est ce qu’a révélé l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) dans son étude relative à l’évolution des prix des services de télécommunications entre 2008 et 2011. Cette étude qui sera actualisée annuellement se base sur un indice global composite mis en place par l’ANRT et résultant de trois indices. L’indice des prix du mobile (prépayé et postpayé), l’indice des prix du fixe grand public (fixe grand public et haut débit fixe grand public) et l’indice des prix du fixe affaires (fixe affaires et haut débit affaires). Ainsi, concernant le mobile, l’indice des prix du mobile (postpayé et prépayé) a connu une baisse significative entre 2008 et 2011 atteignant près de 37%. Cette évolution est le résultat de baisses successives des prix constatées particulièrement à partir de 2010. En effet, selon l’ANRT, les utilisateurs du mobile ont pu bénéficier de la pérennisation des doubles et triples recharges chez certains opérateurs, de l’alignement du tarif Off-Net sur le tarif On-Net, de l’augmentation des bonus permanents sur les offres prépayées, de l’introduction de la facturation à la seconde, de la baisse des tarifs internationaux et de la baisse du tarif à la minute pour les offres prépayées.
Concernant le marché du fixe grand public, l’indice des prix, quant à lui, a connu une baisse de l’ordre de 24% entre 2008 et 2011, due principalement aux baisses régulières des tarifs internationaux, à l’augmentation des bonus dans les recharges des forfaits bloqués et aux offres des opérateurs de réseaux fixes de «Nouvelle Génération». Il en est de même pour l’indice des prix du haut débit grand public (ADSL) qui a baissé de plus de 56% depuis 2008, laquelle baisse a été accompagnée d’une montée en débits pour les utilisateurs concernés. S’agissant du marché affaires (Entreprises et professionnels), il a également connu, entre 2008 et 2011, une baisse de l’ordre de 45% pour ce qui est de l’indice des prix du fixe affaires et de 56% concernant l’indice des prix du haut débit affaires.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *