BCIJ : Cinq présumés terroristes arrêtés

BCIJ : Cinq présumés terroristes arrêtés

Le ministre espagnol de l’intérieur salue la coopération sécuritaire maroco-espagnole

Le démantèlement de cette cellule terroriste intervient sur fond d’exacerbation de la menace terroriste qui guette les deux pays et la volonté de Daech de multiplier ses opérations hors ses fiefs en Irak et en Syrie, et ce en incitant ses partisans à exécuter davantage d’opérations terroristes.

Nouveau coup de filet du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction générale de surveillance du territoire national (DST). Les éléments du BCIJ viennent de procéder au démantèlement d’une cellule terroriste composée de 5 membres partisans de Daech, dont un Espagnol d’origine marocaine résidant a Mellilia, qui s’activaient dans la région de Beni Chiker dans la banlieue de Nador. Selon le ministère de l’intérieur, cette opération préventive menée par le BCIJ a coïncidé avec l’arrestation par les services sécuritaires espagnols à Mellilia, d’un autre complice des membres de cette cellule terroriste.
La même source précise que «les investigations menées prouvent que les membres de cette cellule s’activaient dans le recrutement de jeunes au profit de Daech, parallèlement à l’apologie des actes barbares exécutés par les combattants aussi bien sur la scène syro-irakienne qu’à l’étranger». Pire encore, les responsables ajoutent que les mêmes investigations révèlent que les membres de cette cellule ont planifié l’exécution d’opérations terroristes d’envergure au Maroc et en Espagne. «Ils ont tenu des réunions secrètes nocturnes, en plus de préparation physique et des entraînements sur la manière d’exécuter des opérations d’égorgement à l’aide d’armes blanches», informe le ministère de l’Intérieur soulignant que le démantèlement de cette cellule terroriste intervient sur fond d’exacerbation de la menace terroriste qui guette les deux pays et la volonté de Daech de multiplier ses opérations hors ses fiefs en Irak et en Syrie, et ce en incitant ses partisans à exécuter davantage d’opérations terroristes.

Les responsables annoncent que les mis en cause seront déférés devant la justice après l’achèvement de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent.
Par ailleurs, le ministre espagnol de l’intérieur, Juan Ignacio Zoido, a mis en exergue mercredi «l’excellente coopération» entre l’Espagne et le Maroc en matière de lutte contre la menace terroriste dans les deux pays, indique un communiqué de son département. La coopération entre l’Espagne et le Maroc dans ce domaine «a permis de neutraliser une menace dangereuse qui guettait les deux pays», a-t-il dit suite à l’annonce, ce même jour, du démantèlement à Nador d’une cellule terroriste composée de cinq membres partisans de Daech, dont un Espagnol d’origine marocaine résidant dans le préside occupé de Mellilia. Un communiqué du ministère de l’intérieur avait indiqué que cette opération préventive menée par le Bureau central d’investigations judiciaires a coïncidé avec l’arrestation par les services sécuritaires espagnols à Mellilia d’un autre complice des membres de cette cellule terroriste. M. Zoido a fait savoir, en outre, que la cellule terroriste démantelée avait de «grandes capacités pour commettre des attentats».
Les investigations ont prouvé que les membres de cette cellule s’activaient dans le recrutement de jeunes au profit de Daech, parallèlement à l’apologie des actes barbares exécutés par les combattants aussi bien sur la scène syro-irakienne qu’à l’étranger, a ajouté le communiqué. Ces investigations ont également révélé que les membres de cette cellule ont planifié l’exécution d’opérations terroristes d’envergure au Maroc et en Espagne. A noter enfin qu’un attentat dans la ville espagnole de Barçelone avait ravivé les craintes d’attaque d’envergure commises par l’organisation terroriste de Daech.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *