Benamour propose de réviser la fiscalité immobilière

Benamour propose de réviser la fiscalité immobilière

Le Conseil de la concurrence a recommandé, jeudi à Rabat, de revoir en profondeur la fiscalité immobilière pour lui permettre de jouer pleinement son rôle de stimulateur du développement du secteur immobilier, tout en lui permettant de lutter efficacement contre les pratiques qui faussent le libre jeu de la concurrence.
Dans le cadre d’une étude portant sur «les aides d’Etat et concurrence au Maroc : cas du secteur de l’habitat», le Conseil, présidé par Abdelali Benamour, a fait savoir que les exonérations fiscales ont coûté au budget général de l’Etat, en termes de manque à gagner, plus de 32 milliards de dirhams en 2011. Il a ainsi suggéré de procéder à un élagage des dispositifs d’aide mis en place pour ne conserver que le levier fiscal et de soumettre tout nouveau dispositif d’aide à l’appréciation préalable du Conseil.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *