Bénévolat : le Maroc mauvais élève

Bénévolat : le Maroc mauvais élève

A l’occasion du 8ème Forum national des associations et fondations qui s’est tenu, jeudi 24 octobre,  à Paris, le cabinet Deloitte a publié une étude sur le bénévolat en classant une vingtaine de pays.

Le Maroc arrive en queue du classement avec seulement 4% de bénévoles. Parmi les autres mauvais élèves, on retrouve le Japon (moins de 1%) et l’Inde (2%). Selon l’enquête, la Norvège arrive en tête du classement.

Plus d’un Norvégien adulte sur deux (52%) est engagé bénévolement. Pour sa part, la France arrive au sixième rang, avec 14% de bénévoles dans sa population adulte.

«Cela ne veut pas dire que les Norvégiens soit plus généreux, il faut regarder la structuration du temps» dans chaque pays, a analysé Djamel Zahria, senior manager du secteur associatif chez Deloitte. M. Zahria a expliqué que la «vie est axée sur le temps de travail» au Japon quand la Norvège offre «une autre qualité de vie» avec «de plus en plus de temps partiel».

L’étude définit   cinq modèles associatifs européens dont le modèle scandinave, caractérisé par «un bénévolat très important et un taux d’emploi assez faible» et «une coopération rapprochée entre la société civile et l’Etat», souligne l’étude. Les autres modèles européens sont le rhénan, l’anglo-saxon, le méditerranéen et l’oriental.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *