Bilan des accidents de circulation en 2016: 3.593 personnes tuées, un chiffre en légère progression de 0,79%

Bilan des accidents de circulation en 2016: 3.593 personnes tuées, un chiffre en légère progression de 0,79%

Le nombre de personnes tuées dans les accidents de la circulation au Maroc s’est élevé à 3.593 durant l’année écoulée contre 3.565 en 2015, enregistrant une légère hausse de 0,79%, selon les statistiques provisoires des accidents de la circulation de 2016.

Rendues publiques par la Direction des transports routiers et de la sécurité routière durant la réunion du Comité nationale de prévention des accidents de la circulation (CNPAC), ces statistiques font ressortir une progression de 3,36% du nombre de tués à 984 personnes en périmètre urbain et une diminution de 0,15% à 2.609 hors périmètre urbain.

S’agissant des victimes grièvement blessées, leur nombre est passé de 9.957 en 2015 à 8.950 en 2016, enregistrant un recul de 10,11%, grâce aux baisses constatées aux niveaux du périmètre urbain (-7,68%) et hors-urbain (-11,65%), relève-t-on.

Ainsi, le total des accidents de la circulation au cours de l’année écoulée s’est élevé à 81.827 contre 78.864 en 2015, soit une augmentation de 3,76%, selon les statistiques qui font état d’une diminution de 0,13% des accidents mortels (de 3.167 en 2015 à 3.163 en 2016).

Dans ce sens, le secrétaire permanent du CNPAC, Benaceur Boulaajoul, a affirmé que les accidents de la circulation de l’année 2016 ont été «moins dangereux» que ceux de 2015, mettant l’accent sur les efforts déployés par l’ensemble des intervenants des secteurs concernés par la sécurité routière.

M. Boulaajoul a en outre souligné l’importance de la stratégie nationale de sécurité routière 2016-2025, qui s’articule autour de plusieurs axes, notamment les infrastructures routières, les véhicules et l’encadrement du comportement des usagers des routes. Cette stratégie s’assigne comme objectif de réduire le nombre de décès sur les routes de 25% à l’horizon de 2020 et de 50% d’ici 2025, ajoute-t-il.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *