Bras de fer Louardi-infirmiers : Happy end

Bras de  fer Louardi-infirmiers : Happy end

Un projet de décret adopté régularise leur situation administrative

Le nouveau texte permettra aux infirmiers et techniciens porteurs d’un diplôme d’Etat du premier cycle d’intégrer directement le premier grade de l’échelle 10 dans la fonction publique.

Les infirmiers peuvent désormais crier victoire. Après plusieurs grèves et sit-in, ce corps de métier vient d’obtenir gain de cause. En effet, le Conseil de gouvernement a adopté au cours de sa réunion hebdomadaire un projet de décret n ° 2.17.535 sur le statut des infirmières et des techniciens en santé. Un décret qui répond aux exigences de ces derniers en termes d’avancement et de grade. Ainsi, le nouveau texte permettra aux infirmiers et techniciens porteurs d’un diplôme d’Etat du premier cycle d’intégrer directement le premier grade de l’échelle 10 dans la fonction publique alors qu’ils étaient coincés dans l’échelle 9 selon leurs dires. Pour leur part, les infirmiers et techniciens porteurs d’un diplôme d’Etat de deuxième cycle seront affectés à l’échelle 11 de la fonction 10 alors qu’ils sont placés actuellement à l’échelle 10 seulement. Ce sont là autant de nouveautés qui doivent se traduire par une hausse des salaires pour ce corps de métier. Ainsi, le ministère de tutelle met fin à un long bras de fer. Les responsables ne cachent pas d’ailleurs leur satisfaction, rappelant au passage les mesures déjà prises en faveur de ce corps de métier depuis 2011. Dans ce sens, le ministère de la santé a expliqué dans un communiqué que le cycle de master dans les métiers d’infirmerie a été ouvert devant les infirmiers dans plusieurs villes. Il a également été question de garantir aux concernés un accès aux cycles de doctorats dans certains domaines de spécialisation.

Par ailleurs, le Conseil de gouvernement a suivi un exposé du ministre de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique sur la rentrée scolaire, universitaire et de la formation professionnelle au titre de 2017-2018. Il a été également question d’un projet de loi portant modification de l’article 15 du Code de commerce. En plus du projet de décret relatif au statut du corps interministériel des infirmiers et techniciens de la santé, un autre texte modifiant le décret relatif au séjour et aux déplacements des agents du ministère des affaires étrangères en service à l’étranger (voir encadré) était au menu du Conseil de gouvernement. En gros, il a été question de revoir à la baisse les jours de congés octroyés à cette catégorie d’agents dans un but de gagner plus de journées de travail par an pour chaque agent. L’introduction des changements intervient à un moment où la précédente procédure encadrant les congés avait été mise en place dans les années 70 du siècle dernier. Dans un autre registre, le Conseil de gouvernement a également examiné l’accord portant création du Centre international pour mettre en œuvre la réduction des émissions par déforestation et dégradation des forêts (ICIREDO), conclu le 10 décembre 2015 à Paris, et le projet de loi portant approbation de cet accord. Enfin, les travaux ont été clôturés par l’examen des propositions de nominations à de hautes fonctions.

Affaires étrangères : Nouvelle procédure pour les congés

Le projet modifiant le décret relatif au séjour et aux déplacements des agents du ministère des affaires étrangères en service à l’étranger était au menu du Conseil de gouvernement. Parmi les grandes nouveautés du texte, il y a notamment la baisse du nombre de jours de congés octroyés à cette catégorie d’agents dans un but de gagner plus de journées de travail par an pour chaque agent. Les jours de congé ont ainsi été ramenés de 45 à 22 jours seulement. Il sera désormais possible pour la tutelle de gagner l’équivalent de 1.065 jours de travail par an. L’introduction des changements intervient à un moment où la précédente procédure encadrant les congés avait été mise en place dans les années 70 du siècle dernier. Si la liste des pays concernés par cette nouvelle procédure devra être définie par le ministère de tutelle, les changements vont concerner des pays dans quatre continents, à savoir l’Afrique, l’Asie, l’Amérique et l’Europe.

Nouvelle cellule de travail à la Primature

Le chef de gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani a affirmé au cours d’une allocution prononcé au début des travaux du Conseil de gouvernement que l’Exécutif est mobilisé pour réaliser des projets concrèts sur le terrain et écouter les citoyens et les différents acteurs. Il a dans ce sens appelé ses ministres à adopter une politique de proximité, tout en félicitant les ministres qui ont mis en place un programme hebdomadaire et semestriel pour visiter les régions afin de s’enquérir de l’état d’avancement des projets. El Othmani a également salué la visite effectuée par une délégation du gouvernement à la ville de Laayoune pour avoir une idée sur l’avancement des projets de développement des provinces du Sud. Par ailleurs, le chef de gouvernement a annoncé la création d’une cellule de travail au niveau de la Primature, avec la participation de compétences et des experts pour suivre les chantiers et les programmes dans différentes régions du Royaume.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *