Candidature au premier secrétariat de l USFP : Ahmed Zaidi écarte le populisme de son programme électroal

Candidature au premier secrétariat de l USFP : Ahmed Zaidi écarte le populisme  de son programme électroal

La course aux commandes de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) a bel et bien démarré. Les programmes politiques des candidats en lice se dévoilent. Ahmed Zaidi a présenté le sien en mettant en relief les grandes lignes de sa feuille de route. Le populisme préoccupe le candidat socialiste. Lors d’une conférence de presse, tenue en préparation de son élection, Ahmed Zaidi a tiré la sonnette d’alarme quant à ce qui pourrait nuire à la vie partisane nationale.
«Le populisme constitue le plus grand danger qui puisse menacer la vie partisane au Maroc», a-t-il estimé. Et d’ajouter que «les Ittihadis sont conscients du danger que représente le populisme, faisant perdre à la politique son sens noble».
En défendant son projet électoral, Ahmed Zaidi a souligné clairement que «son programme élaboré avec le concours d’une équipe d’experts ne peut s’abaisser à un tel niveau».
La vision de M.Zaidi, pour un nouveau secrétariat général de l’USFP, cible la mise à niveau et la restructuration du parti ainsi que la clarification de sa ligne politique. En effet, le prétendu successeur d’Abdelwahed Radi, tend à remettre l’USFP sur le devant de la scène et à en faire une formation à l’écoute des préoccupations de la société et des aspirations de ses militants, tout en jouant un rôle actif dans la prise de décision.
Dans cette optique, Ahmed Zaidi promeut la réforme. Un axe sur lequel s’est penché le candidat socialiste pour l’élaboration de son projet baptisé «Contrat pour la réforme». Ce pacte se veut, selon M. Zaidi, le fruit d’intenses contacts avec les militants du parti dans toutes les régions du Royaume, qui souhaitent sortir le parti de cette situation de faiblesse.
Le changement, tel qu’il est perçu, par Ahmed Zaidi, s’opérera en premier lieu au niveau organisationnel.
«La réforme organisationnelle est tributaire, entre autres, de l’établissement de nouveaux rapports entre les organes centraux du parti d’un côté et ses antennes régionales et locales d’un autre, sur la base du partenariat et de la solidarité», a-t-il signalé tout insistant sur la tenue des congrès régionaux et locaux durant la première année de la restructuration du parti et à l’élaboration de programmes dont l’objectif est de promouvoir sa situation . Politiquement parlant, M. Zaidi ambitionne de renforcer le rôle de l’USFP dans l’opposition.
M. Zaidi a argumenté dans ce sens par «l’importance de garantir l’indépendance de la décision politique et la nécessité de faire de la lutte contre la corruption une priorité par le biais d’une stratégie globale et audacieuse». Il a estimé, par ailleurs, que la mise en œuvre de la Constitution représente une grande priorité nécessitant la mobilisation de tous les acteurs de la société.
En outre, Ahmed Zaidi a appelé à la création d’une «coalition démocratique progressiste dans laquelle les composantes de la gauche et les acteurs de la société civile joueraient un rôle majeur», indiquant que «cette coalition démocratique devrait être redynamisée en s’ouvrant sur d’autres formations».
Pour rappel, l’USFP tiendra son 9ème congrès national les 14, 15 et 16 décembre à Bouznika. La décision de la candidature d’Ahmed Zaidi a été prise par le groupe de travail, et ce après le renoncement d’Ahmed Reda Chami.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *