Casablanca : 30 MDH pour indemniser les employés des parcs d’attractions

La commune de Casablanca versera 30 millions DH pour indemniser 216 salariés qui travaillaient dans les quatre parcs d’attractions de la ville et qui étaient gérés par la commune.
Après plusieurs mois de tractations, un accord a été finalement trouvé avec les deux syndicats qui représentent les salariés, à savoir la CDT et l’UMT. Selon des sources à la commune, un protocole devrait être prochainement signé par la commune et la wilaya de Casablanca, d’une part, et les deux centrales de l’autre. Les 216 salariés concernés ont une ancienneté moyenne de 20 ans et ont, jusque-là, continué de recevoir leurs salaires. Le salaire moyen de ces employés est de 2.800 DH. Ils recevront, au titre de leur licenciement, une indemnité moyenne de 135.000 DH. Cela dit, la commune de Casablanca a demandé un délai de grâce pour pouvoir mobiliser les fonds nécessaires à l’opération. A rappeler que dans le cadre de la refonte de l’activité et suite à la cession du parc Sindibad, à Aïn Diab à un groupement privé qui devra réaliser un nouveau parc, la ville a décidé de se défaire des salariés. La question qui reste posée maintenant est de savoir ce qu’il adviendra des trois parcs restants, à savoir Aïn Sebâa (32 employés), Yasmina (76 employés) et Ifriquia (62 employés).

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *