Casablanca : baisse de la criminalité durant les sept premiers mois de 2017

Casablanca : baisse de la criminalité durant les sept premiers mois de 2017

Le nombre des affaires enregistrées ont atteint 52.867 contre 59.316 durant les sept premiers mois de l’année, soit 6.449 affaires pénales en moins (-10,78 %), indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

 

Les opérations de sûreté menées par la préfecture de police de Casablanca durant la même période ont permis l’arrestation de 62.575 individus, dont 45.847 ont été appréhendés en train de commettre différents délits et contraventions, et 16.728 autres faisant l’objet d’avis de recherche au niveau national pour des affaires criminelles diverses. Des chiffres en baisse par rapport à la même période de 2016.

Selon le communiqué, ces opérations se focalisent sur les affaires liées à la violence et qui portent atteinte au sentiment de sécurité chez les citoyens, précisant que 2.197 personnes recherchées ont été arrêtées dans des affaires liées à la violence, dont 239 individus impliqués dans des agressions sexuelles et 1.844 dans des affaires de vol qualifié.

Les services de sûreté précisent qu’ils ont réussi à élucider 48.178 de ces affaires, soit un taux de résolution de 91,13 %, note le communiqué.

S’agissant des crimes violents, qui sont directement liés au sentiment de sécurité, la DGSN relève qu’ils n’ont pas dépassé 12,51% de la criminalité globale, soit un recul significatif de 6,54% du nombre d’affaires d’agressions violentes, ajoutant que le taux d’élucidation de ce genre de crimes a atteint 81,59%, permettant ainsi l’arrestation de 4,487 suspects, dont 650 mineurs.

S’agissant de la répartition géographique des affaires enregistrées et des arrestations, le communiqué fait savoir qu’elles se répartissent entre les districts de police d’Anfa, (7.957 affaires et 8.775 arrestations), de Mers Sultan-Al Fida (3.717 affaires et 3.989 arrestations), Ain Sebaa-Hay Mohammadi (6.794 affaires, 6.416 arrestations), Hay Hassani (5.072 affaires, 3.010 arrestations), Ain Chok (3.801 affaires, 3.093 arrestations), Bernoussi-Zénata (6.771 affaires, 5.760 arrestations), Ben Msik (3.138 affaires, 3.301 arrestations), Moulay Rachid (7.170 affaires, 8.909 arrestations), Médiouna (990 affaires, 963 arrestations) et Mohammedia (5.632 affaires, 6.553 arrestations).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *