Célébration de cent ans du Bulletin officiel : Le SGG se lance dans le deuxième centenaire sous le signe de la révolution technologique

Célébration de cent ans du Bulletin officiel : Le SGG se lance dans le deuxième centenaire sous le signe de la révolution technologique

Le mois de novembre 1912 est une date assez marquante dans l’histoire du Maroc. L’occasion? Le pays a émis son premier Bulletin officiel (BO). Aujourd’hui, il célèbre le centenaire de ce document sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI et sur initiative du Secrétariat général du gouvernement (SGG) qui a fêté, mardi 20 et mercredi 21 novembre, ces dix décennies sous la majestueuse coupole de l’Académie du Royaume. Des locaux et une occasion qui ont tellement ébloui le chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, qui n’a pas trouvé les mots au début de son allocution, mais qui a enfin laissé sa langue se délier pour indiquer dans la séance inaugurale de cet événement : «Le BO retrace une période historique que les Français ont partagée avec nous». «Nous n’avons pas besoin de rappeler l’importance du BO qui a constitué le document le plus important de notre Nation en transmettant l’information juridique au citoyen», a enchaîné M. Benkirane qui a précisé que le BO a atteint plus de 12.200 numéros. Conscient du rôle du SGG dans la publication du BO, le chef de gouvernement, qui s’est également félicité du rendement de cette institution et de son dirigeant dont-il a vivement loué les efforts, a exprimé sa volonté d’appuyer cette institution avec tous les moyens nécessaires pour réaliser une grande évolution. Des louanges assez touchantes pour Driss Dahak, secrétaire général du gouvernement, qui a remonté le temps pour rappeler l’histoire de la parution du BO au Maroc, ainsi que de l’arrivée d’une première imprimerie au pays. Ainsi, le premier numéro a été publié en langue française en 1912 et en arabe dans l’année suivante. Et bien avant cette date, il n’y avait entre autres que des dahirs selon M. Dahak qui a rappelé que le BO est actuellement édité en arabe et traduit en français. Aussi des versions espagnoles et anglaises sont prévues selon le secrétaire général du gouvernement qui a ajouté que : «le début du deuxième centenaire sera prometteur grâce à la révolution technologique pour transmettre l’information juridique au citoyen le plus vite possible». A cet effet, le SGG envisage de recourir aux téléphones portables et des livrets pour mieux cibler les citoyens. Ces moyens techniques ont été également soulevés par Serge Lasvignes, secrétaire général du gouvernement français, qui s’est félicité du projet de jumelage institutionnel entre le SGG marocain et ses homologues dans les Etats membres de l’UE dont la signature a eu lieu à l’occasion du premier centenaire du BO. Un événement qui également a été marqué par le lancement du site électronique du SGG sur la Toile.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *