Certifications des copies conformes : El Othmani furieux contre l’administration

Certifications des copies conformes :  El Othmani furieux contre l’administration

Le chef de gouvernement parle d’un «laxisme» dans la mise en œuvre du décret

C’est un véritable coup de gueule exprimé de la part du chef de gouvernement à l’ouverture du Conseil de gouvernement jeudi dernier. Réputé par sans-froid, Saâd Eddine El Othmani s’est montré furieux contre une bonne partie de l’administration responsable d’un laxisme dans l’une des principales réformes entrée en vigueur sous le gouvernement actuel. Il s’agit bien évidemment du décret n° 2-17-410 fixant les modalités de certification de la conformité des copies à leurs originaux, publié au Bulletin officiel du 26 octobre 2017.

«Je serai intransigeant contre tout laxisme ou sous-estimation des décisions gouvernementales qui doivent être appliquées», a-t-il dit au début des travaux du Conseil de gouvernement tout en regrettant que des décisions ne soient pas exécutées par certaines administrations ou qu’il y ait un retard dans la mise en œuvre. «J’appelle à prendre toutes les mesures nécessaires pour l’application du décret n° 2-17-410 fixant les modalités de certification de la conformité des copies à leurs originaux, pour simplifier les procédures en faveur des citoyens», a-t-il ajouté tout en félicitant les administrations ayant déjà mis en œuvre le décret en question. Pour rappel, ce dernier mettait un terme au monopole des présidents des conseils communaux, des autorités judiciaires, consulaires et administratives compétentes concernant la certification de la conformité des copies à leurs originaux.

Le décret étend cette compétence à toutes les administrations rattachées à l’Etat, ainsi qu’aux «établissements publics qui opèrent sous leurs tutelles», et plus généralement aux administrations reliées à «toute autre personne morale de droit public ou personne morale gestionnaire d’un service public». Le chef de gouvernement a rappelé au cours de son mot d’introduction les instructions royales relatives à la reddition des comptes annonçant que le gouvernement prend très au sérieux ce dossier et qu’il n’hésitera pas à demander des comptes en cas de besoin.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *