Chabat poursuit sa campagne anti-gouvernement Benkirane à Asilah

Chabat poursuit sa campagne anti-gouvernement Benkirane à Asilah

Hamid Chabat maintient sa position en multipliant ses critiques envers la politique menée par le chef de gouvernement Abdelilah Benkirane. Accompagné des membres du comité exécutif de l’Istiqlal, le secrétaire général du parti de la balance a présidé, vendredi 24 mai, à la place Mohammed V d’Asilah, une rencontre communicative sur l’évolution de la situation politique au Maroc.

Les travaux de cette rencontre, qui se sont déroulés en présence d’un grand nombre de partisans et de sympathisants dudit parti, s’inscrivaient dans le cadre de la tournée menée par M. Chabat à travers les villes pour expliquer la position et la décision du retrait de l’Istiqlal de l’équipe de l’actuel gouvernement.

L’intervenant a qualifié le bilan gouvernemental de décevant, n’étant pas en mesure de répondre aux attentes du peuple marocain. L’actuel gouvernement, «dirigé par le Parti de la justice et du développement (PJD) n’a pas pu tenir ses promesses vis-à-vis des électeurs et citoyens marocains», a souligné M. Chabat. 

Il a tenu à préciser que depuis l’arrivée de Benkirane à la tête du gouvernement, il y a plus d’un an, le Maroc a traversé une grave période de difficultés en raison, entre autres, de l’augmentation du taux de chômage, en particulier chez les jeunes diplômés chômeurs, la hausse des prix de certains produits dont celui des carburants, la recrudescence de la corruption ainsi que le manque flagrant de ressources humaines dans les différents domaines dont la santé, l’éducation nationale et la police.

Ce qui a amené, selon M. Chabat, l’Istiqlal à réagir en prenant la courageuse décision de se retirer du gouvernement. Le parti de la balance se présente ainsi comme «la conscience vive de la nation», a-t-il dit.
M. Chabat a poursuivi que les partis de la majorité au gouvernement, y compris l’Istiqlal, devaient répondre à leur part de responsabilité dans l’échec de l’actuel gouvernement Benkirane. Elu il y a quelques mois à la tête de son parti, il s’est dit, devant ses partisans et sympathisants zaïlachis, n’avoir aucune ambition à accéder à un poste ministériel ni au présent ni à l’avenir.

«L’Istiqlal a intégré le gouvernement dans le but de contribuer à la préservation des acquis et la réalisation des revendications du peuple marocain», a ajouté M. Chabat.
Rappelons que le secrétaire général du parti de la balance a présidé aussi une autre rencontre communicative organisée, le lendemain, samedi 25 mai, autour du même thème à Tanger.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *